Jacques Drescher

Dresch

Pseud.: Nicolas Ästchen ; Bonifatius ; Dr. Escher ; Godot ; J.D. ; J.Dr. ; Ketty Katz ; Mulles Mubauz ; Viviane Muppeschnëss ; Pius ; Ramplassang (De) ; Willibrord ; Yeti

Luxembourg


Photo: Jacques Drescher
Jacques Drescher
Photo: ©

Après son baccalauréat à l'École de commerce et de gestion, Jacques Drescher fit des études à l'École supérieure de journalisme de Paris. Depuis 1979, il travaille comme journaliste pour de nombreux médias comme Revue, Ons Stad, Lëtzebuerger Almanach et Radio 100,7. Il est responsable de la rubrique satirique d'Ländchen au quotidien d'Lëtzebuerger Land. À la suite de différends, il passe en 1984 au journal Zeitung vum Lëtzebuerger Vollek, où il fait revivre et entretient jusqu'en 1993 la rubrique satirique hebdomadaire De Feierkrop. En 1993 Jacques Drescher est cofondateur de l'hebdomadaire satirique Den Neie Feierkrop. À partir de 1994, il est secrétaire du syndicat des facteurs FSFL ainsi que du syndicat qui lui succéda, le Bréifdréieschgewerkschaft. En 2009 il en édita le livre du centenaire Bréifdréiesch Gewerkschaft.

En collaboration avec Josy Braun, Jürgen Frank et Josiane Kartheiser, Jacques Drescher publia un rapport sur le milieu des drogues au Luxembourg, intitulé z. B. Tom (1981). Son ouvrage Der Papst und der Mörder (1985) est consacré à la manipulation d'Ali Agca, auteur d'un attentat contre le pape. Par ailleurs, Jacques Drescher retrace l'histoire du Zeitung vum Lëtzebuerger Vollek dans 40 Joer am Déngscht vun de schaffende Leit (1986) et édite l'annuaire satirique DNF Hu's Hu? (2000). En collaboration avec le caricaturiste Skif, alias Moe Skifati il publie la B.D. Hôtel St. Max (2012-2014), une chronique satirique en deux volumes tirée du DNF autour de Jean Asselborn.

Jacques Drescher écrit des récits satiriques et sociocritiques en allemand, parus en 1982 dans Bericht aus der Kleinstadt et dans les anthologies Händedruck (1981) et Ent-Grenzung (1982). Ils ont pour sujets l'étroitesse du microcosme luxembourgeois et la mentalité petite-bourgeoise de ses habitants. Jacques Drescher a également publié des poèmes en langue allemande dans d'Lëtzebuerger Land, d'abord de façon sporadique depuis la fin des années 1970. Depuis 2008, des poèmes satiriques, souvent sur des questions d'actualité,  paraissent sur la page Feuilleton de cet hebdomadaire.

Nicole Sahl

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Bericht aus der Kleinstadt. Satiren
Jacques Drescher [Auteur(e)]
1981
DEU
1981

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Feierkrop (De) / neie Feierkrop (Den) / DNF. onofhängegt zatirescht Wocheblat
Nicolas Ästchen
Jacques Drescher
Dr. Escher
Godot
Ketty Katz
Mulles Mubauz
Viviane Muppeschnëss
Ramplassang (De)
Willibrord
Yeti
Feierkrop (De). Zatiresch Bäiluecht vun der "Zeitung"
Jacques Drescher
Lëtzebuerger Almanach. Red.: Georges Hausemer ; Gestalt.: Heng Ketter
Jacques Drescher
Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
Nicolas Ästchen
Jacques Drescher
Godot
J.Dr.
Yeti
Ons Stad. éd. par l'administration communale de la Ville de Luxembourg
Jacques Drescher
Revue / Lëtzebuerger illustréiert Revue
Jacques Drescher
J.D.
Zeitung vum Lëtzebuerger Vollek / Zeitung vum Letzeburger Vollek / ZLV. Zentralorgan der KPL
Jacques Drescher
Godot
J.Dr.

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
Jean-Claude Olivier
1996 Feierkrop. La nouveauté de la presse luxembourgeoise. [Mémoire scientifique/wissenschaftliche Abschlussarbeit]
Jeff Kintzelé
Romain A. Kohn
1999 On lit les journaux que l’on mérite. Analyse critique du Neie Feierkrop. In: forum Nr. 189 (Januar 1999), p. 32-37
2018 Am Gespréich: Jacques Drescher. E Freideg kënnt déi lescht Editioun vum "Feierkrop" eraus. In: RTL Kultur 20.12.2018 [Online]

Études critiques sur les œuvres individuelles

Titre Année yearsort
Bericht aus der Kleinstadt. Satiren 1981 1981
Dernière mise à jour 24.01.2019