Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Nico Graf


Photo :
© RTL

Nico Graf

Luxembourg

Pseudonymes : nigro

Après l’école primaire à Senningerberg, Nico Graf accomplit ses études secondaires à l’internat de Clairefontaine (B), où il publie des poèmes et des essais dans le journal étudiant Reflets. Il poursuit par des études de lettres allemandes et françaises à Luxembourg (1975) et à Sarrebruck. Là, il fréquente les cours d’écriture du poète sarrois Arnfrid Astel, auxquels participe également Tun Ewald. Il travaille comme journaliste radio en Allemagne et, jusqu’en 1990, comme auteur indépendant à Sarrebruck, où il écrit des documentaires, des reportages et des critiques, principalement pour la radio Saarländischer Rundfunk (SR), qui diffuse la pièce radiophonique Infarkt en 1985. Nico Graf s’installe alors à Rheinfelden (Bade), où il travaille pour la radio Südwestfunk. De 1992 à 2001, il est reporter au service de la NDR et de l’ARD à Hambourg, puis il s’installe à Trèves, où il rédige entre autres des reportages produits par les radios SWR, SR et Deutschlandfunk consacrés au Luxembourg et à sa culture. Ces reportages sont réunis dans le recueil Räuber & Gens d’armes. De 2004 à 2020, Nico Graf a été rédacteur à RTL Radio Lëtzebuerg.

Nico Graf fait ses débuts poétiques avec le recueil Ins Auge fassen, dans lequel il met en cause l’idéologie dominante et évoque l’aliénation des hommes face au travail, les vestiges du fascisme dans la vie quotidienne et le langage, la violence politiquement légitimée, les souvenirs de guerre ainsi que les maladies. L’auteur combine des éléments de la littérature pop et de la Neue Subjektivität dans le recueil de textes et de photos Berlin ist allein, prônant l’abolition des littératures classiques et populaires. Il y expose des photos privées, des lettres, des articles de journaux, des textes publicitaires et des impressions en prose, le tout consacré à la ville de Berlin. S’inspirant de la poésie des années 1970, qui met en évidence les problèmes écologiques, Nico Graf écrit sur l’énergie nucléaire, la pollution et la destruction de la nature dans les années 1980. Dans Elleklöppel, la localité de Senningerberg lui permet de retracer le passage d’un village de campagne à une banlieue de la capitale. Il fait par ailleurs des recherches sur un Algérien gravement blessé par un tir de revolver au Senningerberg.

Nico Graf publie une sélection de ses commentaires sur RTL dans les livres dat seet een net (2004-2009) et dat ass ze haart (2009-2011). Il y commente, tantôt de façon ironique, tantôt de façon virulente et sarcastique, l’actualité ainsi que les décisions, évènements et figures liés aux domaines politique, sportif, éducatif, économique et financier tout comme sociétal et culturel. Il allie des jeux de mots à des citations littéraires, bibliques et mythologiques. Ses commentaires se veulent des expressions d’opinion, par lesquelles il démasque les dysfonctionnements dans le comportement et la façon de penser des gens.

Nico Graf a publié dans les anthologies et les revues de la Grande Région (Streckenläufer,  d’Lëtzebuerger Land) ainsi que dans les revues Reflets, Literatur im Technischen Zeitalter, Das Pult et Kunststoff, ainsi que dans les anthologies Ent-Grenzung (1982), Au-delà du désespoir (1983), Dialogues 2 (1984), Schriftbilder (1984), In Sachen Papst (1985), Lëtzebuerger Almanach ’86 (1985), Zwischenland! Ausguckland! (2009) et Lies de bal (2014).

Nico Graf bénéficie d’une bourse du Literarisches Colloquium de Berlin en 1981, d’une bourse de recherche de la Ville de Sarrebruck en 1987 et d’une bourse de séjour à la School of Creative Writing de l’université de l’Iowa en 1991. Il a été membre de la LSV.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    ALP. art + littérature + politique
    Noms utilisés
    Nico Graf
  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Nico Graf
  • Titre des périodiques
    Kunststoff. Kulturmagazin [für Trier, Luxemburg, Saarbrücken]
    Noms utilisés
    Nico Graf
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Almanach. Red.: Georges Hausemer ; Gestalt.: Heng Ketter
    Noms utilisés
    Nico Graf
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
    Noms utilisés
    Nico Graf
  • Titre des périodiques
    pult (das). literatur, kunst, kritik
    Noms utilisés
    Nico Graf
  • Titre des périodiques
    Reflets. Blätter für Literatur, Kunst und Politik
    Noms utilisés
    Nico Graf
    nigro
  • Titre des périodiques
    Streckenläufer. Hrsg. PoCul, Verein für Politik und Kultur, Saarbrücken
    Noms utilisés
    Nico Graf
  • Titre des périodiques
    Strom (Der)
    Noms utilisés
    Nico Graf

Études critiques

Distinctions

Membre

  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]
Citation:
Claude D. Conter, « Nico Graf », sous : , mise à jour du 12.01.2022, consulté le .