Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Tun Ewald

Antoine Ewald
Luxembourg

Tun Ewald grandit à Differdange et Grosbous et suit des études secondaires à Clairefontaine (B). Après son baccalauréat en 1977 à Luxembourg, il fait des études de lettres allemandes et françaises à Luxembourg et à Sarrebruck, où il participe à l’atelier d’écriture « Selber schreiben und lesen », organisé par le poète sarrois Arnfried Astel. Après ses études, Tun Ewald enseigne l’allemand au Lycée Hubert Clement à Esch-sur-Alzette, à l’École agricole d’Ettelbruck et au Lycée technique Mathias Adam à Pétange.

Avec ses condisciples, parmi lesquels se trouve entre autres Nico Graf, Tun Ewald participe aux rencontres littéraires Klecker à Sarrebruck. C’est dans ce cadre qu’il présente ses premiers poèmes, qu’il publie à compte d’auteur sous le titre Wirklichkeiten mit Tarnkappen. Par la suite, Ewald présente un seul recueil de poésie, subdivisé en cycles, dans lequel il décrit les situations et les expériences de la solitude, du désir et de l’amour. Par endroits, il évoque des sujets sociocritiques et politiques. Par ailleurs, Tun Ewald publie des poèmes, des critiques et des reportages littéraires dans nos cahiers, Lëtzebuerger Almanach et Galerie. Dans le cadre de sa formation d’enseignant, il élabore le mémoire Das belletristische Werk von René Engelmann. Ewald a été membre de la LSV jusqu’à la dissolution de celle-ci en 2016.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Tun Ewald
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Almanach. Red.: Georges Hausemer ; Gestalt.: Heng Ketter
    Noms utilisés
    Tun Ewald
  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Tun Ewald

Études critiques

Membre

  • Literaturklub Klecker Saarbrücken
  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]
Citation:
Claude D. Conter, « Tun Ewald », sous : , mise à jour du 15.12.2020, consulté le .