Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Johann-Heinrich Geymer

??.??.???? (Inconnu) () – ??.??.???? (Inconnu) ()

Actuellement, on ne dispose pas de données sur la biographie de l’auteur. On suppose toutefois qu’il a émigré en Amérique. Dans son ouvrage Rosen und Dornen im ersten Quartal des Jahres 1910, Johann-Heinrich Geymer se qualifie lui-même d’écrivain et de poète luxembourgeois en quête de liberté et qui aurait trouvé la gloire à l’étranger.

Rosen und Dornen a été annoncé comme un recueil en quatre tomes avec des poèmes épiques, lyriques, dramatiques et satiriques ayant pour sujet des évènements politiques et sociaux au Luxembourg. Le premier tome, le seul à être conservé, s’ouvre avec un poème dédicatoire de Nicolas Wampach, intitulé Dichtung und Arbeiter. Parmi les poèmes de circonstance de Johann-Heinrich Geymer, il faut mettre en évidence Luxemburger Wahlrechts-Marseillaise, qui considère déjà en 1910 que le suffrage universel répond au désir du peuple, ainsi qu’Im Wintermonat Januar 1910, dédié au bourgmestre socialiste de la Luxembourg-ville Luc. Housse. L’auteur y réclame une réforme laïque de l’enseignement. Par ailleurs, on constate chez lui une alternance entre la poésie conventionnelle, chantant l’amour et la nature, et les poèmes pacifistes et sociocritiques comme Auf dem Carnavals-Bal für die "Armen" ou An den Mann der Arbeit, qui osent mettre en cause l’Église et le capitalisme.

Cet article est signé Gast Mannes

Publications

Citation:
Gast Mannes, « Johann-Heinrich Geymer », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .