Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Aloyse-André Welter

Zeichnung: Joseph Probst. In: Das Luxemburger Wort [...], 1936
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Aloyse-André Welter

Andreas Welter
Troisvierges Luxembourg

Pseudonymes : Bonaparte [genannt] ; Andreas Retlew ; Siebeneck (Symbol)

Aloyse-André Welter fréquente l’École normale d’instituteurs à Luxembourg de 1867 à 1870. Il enseigne à Reimberg (Bettborn), puis à Ospern et à Reichlange en 1880 et enfin dans la ville de Luxembourg à partir de 1881. En 1884, il quitte l’enseignement pour travailler comme rédacteur au Luxemburger Wort. En 1885, il prend en charge la rédaction du journal Obermosel-Zeitung. En 1893, il fonde, en collaboration avec Joseph Beffort, le Luxemburger Volkszeitung, dont il est jusqu’en 1921 rédacteur en chef. Sous sa direction, la publication devient un des plus importants journaux politiques luxembourgeois.

Après avoir quitté l’enseignement, Aloyse-André Welter a publié apparemment un grand nombre de romans et de nouvelles, dont certains semblent avoir été édités en Allemagne, mais qui se sont égarés. Eldorado et Golgatha constitue une histoire d’amour dans la tradition de la littérature du romantisme tardif. À l’instar de Hedwig Courths-Mahler, Welter veut éviter les ruptures brutales et amener l’histoire vers des idylles harmonieuses.

Les adversaires littéraires d’Aloyse-André Welter l’ont traité tantôt avec dédain, tantôt avec respect, et l’ont affublé du surnom de Bonaparte. Il est intervenu dans des débats littéraires avec des articles satiriques et polémiques. Des recherches récentes ont établi qu’il n’est pas l’auteur du livre polémique In den Kämpfen, celui-ci étant attribué à Ewald Voß.

Aloyse-André Welter a aussi rédigé des manuels scolaires d’allemand et de calcul. Réalisé en collaboration avec Jean-Pierre Bisdorff, le manuel de lecture et d’écriture Neue Schreib-Lese-Fibel (1883) a connu plusieurs rééditions. Initialement destiné à la première année scolaire, son usage a été par la suite élargi aux trois années suivantes. Un manuel de calcul publié par Welter faisait d’ailleurs partie des livres pour l’enseignement primaire du XIXe siècle.

Contrairement aux indications biographiques trouvées couramment, Welter décède en 1922, et non en 1923.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Luxemburger Volkszeitung II. und Annoncenblatt
    Noms utilisés
    Bonaparte [genannt]
    Aloyse-André Welter
    Siebeneck (Symbol)
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Aloyse-André Welter
  • Titre des périodiques
    Obermosel-Zeitung / OMZ
    Noms utilisés
    Aloyse-André Welter

Études critiques

Citation:
Claude D. Conter, « Aloyse-André Welter », sous : , mise à jour du 02.04.2021, consulté le .