Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Ewald Voß

Ewald Voss
Werden an der Ruhr (aujourd'hui Essen-Werden) () Bad Godesberg (aujourd'hui Bonn-Bad Godesberg) ()

Pseudonymes : Retlew

Ewald Voß, le fils d’un pharmacien, était un industriel, commerçant ou chimiste allemand. Il habitait successivement à Zweibrücken, Karlsruhe et Coblence, avant de s’installer en décembre 1912 à Luxembourg. Il y établit le commerce d’encens et de produits chimiques Libanos. Sa trace au Luxembourg se perd en 1916.

En 1915, Ewald Voß publie sous le nom de Retlew le livre In den Kämpfen. Kritisches Zeitgedicht eines Objektiven. Ce pamphlet versifié d'actualité politique, est une réaction au recueil de poèmes Über den Kämpfen. Zeitgedichte eines Neutralen de Nik Welter. Voß, qui accuse Nik Welter de détester les Allemands, inverse avec l‘ananyme Retlew le nom de Welter, tout comme les idées supposées de celui-ci. Dans un réquisitoire en huit cent vingt-quatre vers de mirliton, il se livre à une analyse critique et poétique de l'ouvrage de son adversaire et s'attaque aussi bien au titre qu'au slogan et aux différents vers en mettant en question la soi-disant neutralité de Nik Welter. Voss avance à son tour des arguments tirés du droit international, mais aussi des paroles germanophiles qu'il juge objectives.

Contrairement aux informations connues jusqu’ici, Retlew n’est l’instituteur et journaliste Aloyse-André Welter. Celui-ci signait Andreas Retlew en 1878 dans le quotidien Landwirt et dans des romans feuilletons perdus en majeure partie.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Études critiques

Archives

  • ANLux Dossier PE79113
Citation:
Nicole Sahl, « Ewald Voß », sous : , mise à jour du 26.06.2020, consulté le .