Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Mathias Ruden


Photo :
© Collection CNL

Mathias Ruden

J.M. Ruden ; Jean Mathias Ruden ; P.M. Ruden
Consdorf Consdorf

Mathias Ruden, ayant dû quitter l’école à l’âge de quatorze ans pour devenir agriculteur, s’intéresse durant sa vie à la langue, aux traditions et à l’histoire du Mullerthal et recueille des anecdotes ayant trait à ce milieu. À partir de 1945, il est membre de l’Institut grand-ducal, section de linguistique, de folklore et de toponymie.

Mathias Ruden est l’auteur de pièces de théâtre, dans lesquelles il entretient le souvenir de traditions populaires et aime intégrer des chansons tombées dans l’oubli. C’est entre autres le cas dans D’Fraen um Kanddaaf an der aler Zeit, D’Goldfrächen et Eng Ucht an der âler Zeit. Mathias Ruden est également l’auteur de comédies et de pièces de théâtre populaire comme En drolegt Bestiednes op der Märei. Le conte de fées Schneewittchen, le drame Den arme Jang ainsi que les comédies D’Kuelebrenner aus dem Mëllerdall, Eng rose Katz et D’Duddergre'del n’ont pas été publiés.

Mathias Ruden a été collaborateur de Jonghémecht. En outre, il a rédigé des histoires amusantes relatant les aventures du tailleur Glued, qui habitait le canton d’Echternach. Il a rassemblé ces récits dans Dem Glued seng Spichten. Certains épisodes individuels, comme De Glued als Bauer, paraissent de façon posthume en 1957 dans Eis Sprooch (association Eis Sprooch). Ses traductions De gebrachene Kro', d’après Heinrich von Kleist, et E force'ert Bestiednis, d’après Molière, sont restées inédites.

Cet article est signé Roger Muller

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Eis Sprooch (Eis Sprooch). Veräinsblaat fir alles waat lëtzebuurgesch ass
    Noms utilisés
    Mathias Ruden
  • Titre des périodiques
    Jonghémecht / Jong-Hémecht. Zeitschrift für heimatliches Theater, Schrift- und Volkstum
    Noms utilisés
    Mathias Ruden

Études critiques

Membre

  • Akademie vu Letzeburg (1912-1916)
  • Institut grand-ducal Section de linguistique, de folklore et de toponymie (1935-97)
  • Luxemburgische Sprachgesellschaft (1924-35)
  • Wörterbuch der luxemburgischen Mundart (1906)
Citation:
Roger Muller, « Mathias Ruden », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .