Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Pierre Bourg


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Pierre Bourg

J.P. Bourg ; Jean-Pierre Bourg ; Johann Baptist Philipp Bourg [né(e)] ; Philipp Bourg
Luxembourg Ath ()

Pierre ou Jean-Pierre ou Philipp Bourg, selon les différents prénoms utilisés par l’auteur au fil du temps dans ses écrits, passe son baccalauréat à l’Athénée de Luxembourg en 1887. Il y est un condisciple de Tony Kellen. Au plus tard à partir de l’année scolaire 1894-1895, Pierre Bourg enseigne l’allemand, le néerlandais et l’anglais en Belgique : d’abord au Collège Saint-Joseph à Virton, puis à l’Athénée de Gand, et, à partir de 1896, à l’Athénée royal d’Ath. De 1895 à 1901, il est membre de l’association Verein für Luxemburger Geschichte, Literatur und Kunst. En 1895, il prend la nationalité belge.

Pierre Bourg a publié, dans Ons Hémecht (1895-1896), Die Luxemburger Mundart, une étude consacrée à la phonétique, à la morphologie et à l’orthographe luxembourgeoises, parue aussi sous forme de tiré à part. Dans le cadre des efforts de standardisation du luxembourgeois, il a rédigé une proposition de simplification de l’orthographe luxembourgeoise, inspirée du néerlandais. En 1897 et 1898, il publie trois poèmes dans Ons Hémecht en guise d’illustration de cette orthographe.

Pierre Bourg est l'auteur de drames et de comédies tantôt historiques, tantôt contemporains qui traitent de la fermeté intellectuelle et éthique dans des situations de crise sociale et économique. Au début, il écrit en allemand et en luxembourgeois, puis, après une pause d’une trentaine d’années, exclusivement en français. Le drame en vers Papst und Fürst met en scène le dernier empereur des Staufen, Conradin. Le drame familial naturaliste, en partie autobiographique, Ein Geisterproletarier, dont le personnage principal est un professeur de lycée et auteur dramatique au chômage, s’inscrit dans la tradition de Die Weber de Gerhart Hauptmann. À Ath, Pierre Bourg a adapté sa pièce Ein Geisterproletarier sous le titre La Conquête du bonheur. De son côté, Cimes et Abîmes, comme Papst und Fürst, met en scène Conradin. Les pièces plus tardives de Pierre Bourg ont pour cadre la Belgique des années 1920, en particulier les villes de Liège, Bruxelles et Blankenberge. Pierre Bourg a écrit une seule pièce de théâtre pour enfants, intitulée Blanche-Neige.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Hémecht / Ons Hémecht / 'T Hémecht
    Noms utilisés
    Pierre Bourg

Études critiques

Membre

  • Verein für Luxemburger Geschichte, Litteratur und Kunst /[auch Verein für vaterländische Litteratur, Geschichte und Kunst] (Hémecht)
Citation:
Nicole Sahl, « Pierre Bourg », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .