Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Jean-Pierre Didier


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Jean-Pierre Didier

J.-P. Didier ; Johann Peter Didier
Dippach Buenos Aires ()

Jean-Pierre Didier quitte l’école primaire à l’âge de treize ans pour aider ses parents cultivateurs, puis est envoyé de 1853 à 1856 en Belgique pour améliorer ses connaissances agricoles et linguistiques. En 1858, il rejoint l’ordre des rédemptoristes, d’abord comme frère laïque, puis comme novice. Il fréquente le lycée de Saint-Nicolas-de-Port près de Nancy et fait des études de théologie à Téterchen, près de Metz, de 1859 à 1865. Ordonné prêtre en 1866, il est envoyé en Alsace, en Lorraine et en Espagne. Entre 1870 et 1882, il est missionnaire en Amérique du Sud, fonde des missions en Équateur et s’occupe de nouvelles missions au Chili, en Bolivie et au Pérou. Il envoie des articles depuis l’Équateur au Luxemburger Wort, à la Luxemburger Gazette à Chicago et à la publication des rédemptoristes La Sainte famille. En 1882, il devient visiteur apostolique en Espagne, puis en Argentine à partir de 1886, où il fonde de nombreux monastères et œuvre en faveur du lycée international de Buenos Aires. En 1888, il soutient le projet d’émigration de cinquante familles luxembourgeoises à San Antonio de Iraola en Argentine, projet qui se solde toutefois par un échec après à peine trois ans.

Jean-Pierre Didier a publié des textes religieux et théologiques, majoritairement rédigés en allemand et en espagnol. Il a rédigé des biographies de frères rédemptoristes comme Un nuevo Apóstol de los Negros, Indios y Leprosos en el Continiente Sudamericano, ó sea Reseña biográfica del Rdo. P. Pedro Donders (Buenos Aires, 1893). Les poèmes écrits en français, en latin et en allemand pendant ses études sont restés inédits. Die Gründer oder ersten Mönche der alten Benedictiner-Abtei Echternach a été publié dans le Luxemburger Marienkalender. Le poème Der Luxemburger in der Fremde und die Trösterin der Betrübten entretient le souvenir de la vénération de Notre-Dame au Luxembourg et évoque le mal du pays des émigrés.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Luxemburger Gazette [Dubuque]
    Noms utilisés
    Jean-Pierre Didier
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Jean-Pierre Didier
  • Titre des périodiques
    Marienkalender / Luxemburger Marienkalender / Lëtzebuerger Panorama
    Noms utilisés
    Jean-Pierre Didier
  • Titre des périodiques
    Sainte famille (La). Revue ascétique publiée sous le patronage de Saint-Alphonse de Liguori par quelques pères rédemptoristes
    Noms utilisés
    Jean-Pierre Didier

Études critiques

Archives

  • - Archives de la Province de Paris des Rédemptoristes
  • - Archives privées Léon Freimann (CDMH Dudelange)
Citation:
Nicole Sahl, « Jean-Pierre Didier », sous : , mise à jour du 23.10.2020, consulté le .