Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Josy Greisen


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Josy Greisen

Joseph Greisen
Gilsdorf Luxembourg

Fils d’un ouvrier de l’Administration des services agricoles, Josy Greisen fréquente l’école primaire et les quatre premières années du Gymnase de Diekirch. En 1931, il devient élève libre à l’École d’artisans de l’État, où il suit des cours de dessin et de décoration. À partir de 1935, il fréquente l’école privée de décoration Van der Keelen à Bruxelles et travaille par la suite comme décorateur et comme peintre, d’abord dans la société de son oncle, puis dans une entreprise à Luxembourg. En 1939, il passe son brevet de maîtrise de peinture, de verrerie et de décoration. En 1942, il rejoint le théâtre comme assistant et est forcé par sanction de suivre une formation de six mois dans un théâtre de Trèves avant d’être réquisitionné. Après la guerre, il travaille pour la Croix-Rouge et réalise des portraits de soldats américains. Ensuite, Josy Greisen fait un stage à Paris à l’Opéra, à l’Opéra-Comique et au Théâtre-Français. Après son retour au Luxembourg en 1949, il devient scénographe, profession qu’il exerce jusqu’en 1981. Il conçoit plus de trois cents décors et modernise le genre en adaptant de nombreuses réalisations étrangères aux scènes luxembourgeoises. Par ailleurs, il illustre une série de livres, par exemple la Collection de portraits luxembourgeois (1954) de Katrin C. Martin et Um Déieregeriicht (1980) d’Henri Hanlet. Il anime aussi une rubrique du Luxemburger Wort, intitulée Josy Greisen köpfte, pour laquelle il dessine des portraits de personnalités des mondes du théâtre, de la littérature et de la culture.

Josy Greisen a écrit des pièces de théâtre pour enfants en luxembourgeois qui, quoique représentées, n’ont pas été publiées. Ses pièces en un seul acte sont des jeux didactiques, des comédies et des farces, dont les intrigues assez classiques tournent par exemple autour d’objets perdus : Mecksi, Tupp, tupp, tupp, Den Detektiv et Eng Buschtawenzeppchen, toutes de 1979.

Cet article est signé Claude D. Conter

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Josy Greisen

Études critiques

Membre

  • CartoonArt.lu (Ex Kiischpelter Cartoonale)

Archives

Citation:
Claude D. Conter, « Josy Greisen », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .