Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Alex Weicker


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Alex Weicker

Paul Alexander Weicker
Holzem Luxembourg

Pseudonymes : Awr--- ; Jappes ; Memo

Fils d'un employé des chemins de fer, Alex Weicker passa son baccalauréat au Gymnase de Diekirch en 1915. De 1915 à 1918, il suivit des études de construction mécanique à la Königlich Technische Hochschule de Munich et de 1918 à 1922, il étudia les sciences politiques à l'université Ludwig-Maximilian, fréquentant à cette époque le cercle de la bohème du quartier de Schwabing et entretenant une étroite relation avec Marieluise Fleißer. En septembre 1922, il quitta Munich pour Paris, où il gagna d'abord sa vie comme chauffeur de taxi avant d'entreprendre de longs voyages en Roumanie, au Portugal et en Suisse, disparaissant ensuite pour une période de dix ans. On suppose qu'il passa ces années en France, en Italie, en Grèce, en Hongrie, en Espagne, en Sicile et au Maroc. En 1935, Alex Weicker séjourna à Oberkirch en Bade en compagnie de sa future épouse. De septembre 1936 à 1940, il vécut à Wasserbillig et entama, entre 1937 et 1939, des activités politiques au sein du parti radical-libéral, proche des journaux Luxemburger Zeitung et Obermosel-Zeitung. Alex Weicker prononça entre autres des discours devant l'organisation des jeunesses libérales dans le sud du Luxembourg. Peu après l'invasion du Luxembourg par les troupes allemandes en 1940, il s'installa à Hamm. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il travailla pour l'administration civile, au département chargé du ravitaillement en charbon. Après la libération du Luxembourg par l'armée américaine en septembre 1944, Alex Weicker dirigea l'Office central des combustibles, chargé de l'alimentation de l'industrie et des particuliers, participant dans le cadre de ces fonctions aux négociations sur le charbon à Maastricht et à Heerlen en novembre 1944. Après avoir quitté la fonction publique, il fonda la société d'import-export Alex Weicker-Agences générales, assumant en outre la représentation générale de machines et de produits industriels.

Lorsqu'il suivit ses études à Munich, Alex Weicker publia des feuilletons, des chroniques et des reportages dans le journal Luxemburger Volkszeitung und Annoncenblatt. En 1921, son roman Fetzen parut à la prestigieuse maison d'édition munichoise Georg Müller Verlag. Le héros de ce roman expressionniste, Jappes, est l'alter ego de l'auteur. Ce dernier décrit de manière grotesque les conflits intérieurs d'un intellectuel moderne, pris dans le tourbillon des événements et des sentiments. Par la suite, Alex Weicker ne publia plus rien jusqu'à son retour au Luxembourg. Entre 1936 et 1940, il gagna principalement sa vie en rédigeant des éditoriaux et des chroniques politiques et sociologiques sous le pseudonyme de Jappes, textes consacrés à la loi muselière, au tourisme de masses, aux relations entre la dictature, la liberté et la démocratie, à l'armement militaire au Luxembourg, à la langue en tant qu'instrument du mensonge politique ou encore aux rapports entre l'auteur et le lecteur. Parallèlement, Alex Weicker publia des récits brefs, des poèmes, des analyses, des textes humoristiques, des critiques littéraires et des souvenirs dans les journaux et périodiques Luxemburger Zeitung, Obermosel-Zeitung et A-Z, dont des reportages sur Charles Lindbergh et le passage de Charlie Chaplin à Paris. Lorsqu'il vécut à Wasserbillig, Alex Weicker écrivit aussi une pièce de théâtre en luxembourgeois qui n'est répertoriée dans aucune bibliothèque. Au cours des premiers mois après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Alex Weicker publia des poèmes et des articles satiriques, dénonçant d'anciens dignitaires nazis, qui se sont fait remarquer au Luxembourg, dans l'hebdomadaire De Peckvillchen, sous le pseudonyme de Memo.

Cet article est signé Gast Mannes

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    A-Z Luxemburger Illustrierte
    Noms utilisés
    Alex Weicker
  • Titre des périodiques
    Annuaire de l'Association générale des étudiants luxembourgeois
    Noms utilisés
    Alex Weicker
  • Titre des périodiques
    Gukuk (De). erausgi vum Eugène Forman
    Noms utilisés
    Memo
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Volkszeitung II. und Annoncenblatt
    Noms utilisés
    Alex Weicker
    Awr---
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Zeitung III [1868-1941] / LZ
    Noms utilisés
    Alex Weicker
  • Titre des périodiques
    Obermosel-Zeitung / OMZ
    Noms utilisés
    Jappes
    Alex Weicker
  • Titre des périodiques
    Peck-villchen (De). sengt a peckt all Woch fir 2 Frang
    Noms utilisés
    Alex Weicker
    Memo
  • Titre des périodiques
    Voix des Jeunes (La) (Voix (La))
    Noms utilisés
    Alex Weicker

Études critiques

Archives

  • - Ingolstadt: Briefe an Marieluise Fleißer
  • BNL Ms. 537 (Briefe an Albert Hoefler)
Citation:
Gast Mannes, « Alex Weicker », sous : , mise à jour du 21.03.2014, consulté le .