Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Théodore Witry

Rollingen/Mersch Luxembourg

Théodore Witry passe son baccalauréat à l’Athénée de Luxembourg et poursuit des études de médecine à Heidelberg et à Wurtzbourg, où il passe ses examens en pharmacologie en 1896 pour pratiquer par la suite la neurologie. En 1907, il ouvre à Trèves une pension spécialisée dans le traitement des maladies nerveuses et de l’épilepsie. En 1913, Théodore Witry transfère son cabinet médical à Metz. En 1937, il rentre au Luxembourg.

Théodore Witry a écrit principalement des textes relatifs aux maladies psychiques en relation avec la stigmatisation, l’homosexualité et la folie religieuse. En 1906, il édite à Trèves la revue Psyche. Neuropsychiatrische Monatsblätter. Par ailleurs, il a fait des recherches sur la sorcellerie et publié la série d’articles Hexenwesen und Zauberei in Luxemburg dans le journal Luxemburger Zeitung. En 1939, cette série d’articles est publiée sous forme de tiré à part.

Sur le plan littéraire, Théodore Witry, qui a entretenu des liens d’amitié avec Nik Welter, a fait ses débuts avec l’ouvrage Im Treubann der Kaiserin Kunigunde. La pièce se déroule à la cour de l'Empereur Henri II à Bamberg et s’inscrit dans la tradition du romantisme chevaleresque. Elle évoque l’amour, la trahison, la fidélité conjugale, la passion et la vengeance. Le personnage principal en est l’Impératrice Cunégonde. Soupçonnée d’infidélité, elle doit faire face aux intrigues des courtisans. En fin de compte, la justice divine lui permet d’échapper au bûcher.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Théodore Witry
  • Titre des périodiques
    Floréal. revue libre d’art [et] de littérature = freie Rundschau für Kunst und Litteratur
    Noms utilisés
    Théodore Witry
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Zeitung III [1868-1941] / LZ
    Noms utilisés
    Théodore Witry

Études critiques

Membre

  • Verein für Volks- und Schulhygiene

Archives

Citation:
Germaine Goetzinger, « Théodore Witry », sous : , mise à jour du 14.05.2021, consulté le .