Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Auguste Collart


Photo :
© Collection Famille Collart

Auguste Collart

Bettembourg Luxembourg

Auguste Collart, cousin du baron Auguste Jacquinot, naît au château de Bettembourg. Après son baccalauréat à l’Athénée de Luxembourg, il fait des études d’agronomie à Stuttgart, Bonn et Paris. À la mort de son père, il doit assumer la gestion du domaine familial dès l’âge de seize ans. De 1917 à 1918, il est bourgmestre de Bettembourg. Ensuite, de septembre 1918 à janvier 1920, il rejoint en tant que ministre de l’Agriculture, de l’Industrie et du Travail ainsi que du Commerce le gouvernement de coalition d’Émile Reuter, dont font également partie Auguste Liesch et Nik Welter. Pendant les années de crise, il contribue à renforcer la position de la monarchie et s’engage en faveur de causes sociales comme l’introduction de la journée de travail de huit heures ou la protection des employés du secteur privé. Après avoir quitté le gouvernement à sa propre demande, il redevient bourgmestre de Bettembourg. Défenseur de l’esprit coopératif et d’idées sociales, il promeut des règlements communaux progressistes et est membre fondateur de la laiterie Celula. En 1928, Auguste Collart est élu député. En 1933, il démissionne du poste de bourgmestre et de son mandat de député. Entre 1933 et 1955, il devient d’abord chargé d’affaires, puis ministre plénipotentiaire luxembourgeois à La Haye. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est incarcéré au camp de concentration de Hinzert et, par la suite, déporté avec sa famille. Il décrit ses impressions de cette époque dans ses mémoires, Aus der shroer zeit, pour lesquels il se sert d’une orthographe qui évite toute ressemblance avec l’allemand (pas de mots en majuscules, pas d’utilisation de la graphie « sch »…). Des extraits du texte sont publiés sous forme de feuilleton en 1945-1946 dans le journal Obermosel-Zeitung.

Auguste Collart a été membre de l’Institut grand-ducal, section historique. À partir de 1955, il se consacre à l’historiographie. Ainsi, il écrit de nombreux articles sur l’histoire du Luxembourg, la ville de Bettembourg et la dynastie, parus entre 1935 et 1969 dans Les Cahiers luxembourgeois, An der Ucht, De Letzeburger Ex-Militär, Revue et Obermosel-Zeitung. Ses études historiographiques sont illustrées par des anecdotes et cherchent en premier lieu à transmettre l’atmosphère de l’époque. Par ailleurs, il insiste sur la nécessité du témoignage contemporain et illustre ses descriptions avec des documents provenant des archives familiales. Dans Am Wege zur Unabhängigkeit Luxemburgs, il évoque le développement du Grand-Duché avant 1867 et l’accompagne sur la voie vers l’indépendance. Sturm um Luxemburgs Thron 1907-1920 a pour sujet le maintien de la monarchie. En septembre 1927, Auguste Collart participe à un congrès de la Conférence parlementaire sur le commerce international à Rio de Janeiro. Il livre ses impressions de ce voyage dans Von meiner Brasilienfahrt. Avec Emmanuel Servais, Nik Welter et plus tard Pierre Werner, Auguste Collart est un des rares hommes politiques luxembourgeois à avoir publié ses mémoires.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    An der Ucht. Letzeburger Familjekalenner
    Noms utilisés
    Auguste Collart
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Auguste Collart
  • Titre des périodiques
    Letzeburger Ex-Militär (De). organe des anciens militaires luxembourgeois
    Noms utilisés
    Auguste Collart
  • Titre des périodiques
    Obermosel-Zeitung / OMZ
    Noms utilisés
    Auguste Collart
  • Titre des périodiques
    Revue / Lëtzebuerger illustréiert Revue
    Noms utilisés
    Auguste Collart

Études critiques

Membre

  • Institut grand-ducal Section historique
  • SELF / S.E.L.F. - Société des écrivains luxembourgeois de langue française
Citation:
Nicole Sahl, « Auguste Collart », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .