Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Amélie Picard


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Amélie Picard

Marie Emmanuelle Amélie Picard ; Amalia Struman ; Amélie Struman-Picard
Septfontaines Arlon ()

Pseudonymes : A.P. (Melle)

Amélie Picard est la fille cadette du directeur d'usine de Septfontaines Jean Pierre Picard. Elle suivit ses parents à Saint-Léger, épousa le médecin belge Gérard Struman et s'installa à Hollogne-aux-Pierres près de Marche. Elle passa ses dernières années à Arlon.

Amélie Picard écrivit des poèmes romantiques, des nouvelles et des pièces de théâtre. Elle fut collaboratrice du quotidien Luxemburger Wort, de la Revue générale bruxelloise, de Durendal et de la Revue trimestrielle. En collaboration avec son beau-frère, le professeur liégeois Godefroid Kurth, elle édita l'Anthologie Belge publiée sous le patronage du roi en 1874. Cet ouvrage comporte aussi ses propres poèmes. Au Luxembourg, elle est surtout connue pour le poème Sous un chêne, dédié à un vieil arbre dans le parc de la famille de La Fontaine à Luxembourg-Limpertsberg. Les textes Noël et Le soir ont été mis en musique par Antoine Eugène. En 1890, le Luxemburger Wort publia le roman feuilleton Die weiße Wasserlilie, la traduction française du nénuphar blanc par Nicolas Breisdorff.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    A.P. (Melle)
  • Titre des périodiques
    Revue générale belge
    Noms utilisés
    Amélie Picard
  • Titre des périodiques
    Revue trimestrielle de Bruxelles
    Noms utilisés
    Amélie Picard

Études critiques

Citation:
Germaine Goetzinger, « Amélie Picard », sous : , mise à jour du 31.03.2020, consulté le .