Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Claude Uhres


Photo :
© Luxemburger Wort

Claude Uhres

Diekirch Unterlengenhardt ()

Claude Uhres passa son enfance à Mersch et dans la ville de Luxembourg. Après l'école primaire, il fréquenta à Luxembourg pendant trois ans le Lycée de garçons, puis l'École professionnelle de l'État, où il suivit une formation commerciale. À partir de 1960, il travailla comme comptable dans différentes fiduciaires, avec une interruption de 1968 à 1975, au service de la papeterie en gros Kimmes. En 1988, il s'installa comme conseiller fiscal et comptable indépendant et publia le guide La loi de l'impôt sur le revenu (1991), réédité et augmenté à plusieurs reprises.

Claude Uhres traduisit dès 1982 des contes des frères Grimm en luxembourgeois. D'abord publiés dans la revue pédagogique Bliedchen de l'école Waldorf Luxembourg, ces textes furent réunis dans deux recueils de treize contes. Il traduisit le récit Tatatucks Reise zum Kristallberg du pédagogue et auteur de livres pour enfants Jakob Streit, dont il reprend également les conceptions du conte de fée. Inspiré par les études linguistiques de Robert Bruch, Claude Uhres rédigea le chapitre consacré à la phonétique pour le dictionnaire 6 000 Wierder op Lëtzebuergesch (2000).

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Citation:
Claude D. Conter, « Claude Uhres », sous : , mise à jour du 05.10.2020, consulté le .