Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Ed Maroldt


Photo :
© Wolfgang Osterheld

Ed Maroldt

Édouard Maroldt
Esch-sur-Alzette

Après son baccalauréat au Lycée de garçons à Esch-sur-Alzette en 1969, Ed Maroldt fait des études de lettres allemandes et françaises à Luxembourg et à Sarrebruck. Il enseigne l’allemand au Lycée de garçons à Esch-sur-Alzette et est chargé de cours de linguistique appliquée au Centre universitaire de Luxembourg, de 1984 à 1988. Par ailleurs, il est chargé de cours de diction allemande et d’art dramatique aux conservatoires de musique de Luxembourg et d’Esch-sur-Alzette. Depuis 1996, il encadre la télévision scolaire Uelzechtkanal.

Ed Maroldt fait partie d’un groupe de jeunes acteurs qui représentent en 1967 la pièce Publikumsbeschimpfung de Peter Handke à Esch-sur-Alzette. De 1974 à 1981, il dirige la troupe de théâtre du Lycée de garçons d’Esch-sur-Alzette, pour laquelle il écrit par ailleurs des pièces et assure des mises en scène. Plus tard, cette troupe devient la société Theater GmbH de la Kulturfabrik d’Esch-sur-Alzette. De nombreux acteurs, comme Christian Kmiotek et Steve Karier, et auteurs, comme Marco Goetz, Danielle Hoffelt, Raoul Biltgen et Michel Clees, font leurs premiers pas sur scène au sein de la troupe de théâtre scolaire de Maroldt

En tant que dramaturge, Ed Maroldt aborde des sujets comme la Seconde Guerre mondiale (D’Preise si do!), l’émigration en Amérique (Mississippi Boys), la politique et l’économie (Männer aus Eisen), les médias (Eldorado) ou encore les sports, en mettant en scène des héros populaires comme Charly Gaul et John Grün (Männer aus Eisen, De Barrage). Il a écrit par ailleurs des textes de cabaret et assure des mises en scène au Théâtre des Casemates et à la Kulturfabrik.

Depuis l’époque de ses études, Ed Maroldt analyse d’un point de vue sociolinguistique la langue luxembourgeoise en général et le dialecte du sud du Grand-Duché en particulier. En outre, il consacre des essais et des études historiques au bassin minier, aux industries sidérurgiques et métallurgiques ainsi qu’aux commerces d’Esch-sur-Alzette, telles que de leschten héichuewen (1996), Aus dem Escher Geschäftsliewen (2004), Mythos Esch (2004) ou encore Magiciens du fer – Leit aus Eisen (2005). Maroldt raconte l’histoire de la ville d’Esch-sur-Alzette et de la région de la Minette dans ces ouvrages illustrés, mais aussi dans des reportages et des documentaires télévisés comme L’Or rouge de Belval et Bop, wat hues de am Krich gemeet. Il a publié des articles dans forum et Lëtzebuerger Almanach.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    forum. fir kritesch Informatioun iwer Politik, Kultur a Relioun
    Noms utilisés
    Ed Maroldt
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Almanach. Red.: Georges Hausemer ; Gestalt.: Heng Ketter
    Noms utilisés
    Ed Maroldt

Études critiques

Distinctions

Membre

  • Institut grand-ducal Section de linguistique, de folklore et de toponymie (1935-97)
  • Theatergruppe des LGE (Maroldt)
Citation:
Claude D. Conter, « Ed Maroldt », sous : , mise à jour du 22.01.2021, consulté le .