Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Léon Nilles


Photo :
© Collection CNL

Léon Nilles

Bascharage Luxembourg

Après son baccalauréat au Lycée de garçons à Esch-sur-Alzette en 1948, Léon Nilles fait des études d’ingénieur à l’École polytechnique fédérale de Zurich. Après un bref passage comme ingénieur auprès de l’Arbed à Burbach, il est nommé professeur-ingénieur à l’École technique supérieure, devenue par la suite l’Institut supérieur de technologie. Entre 1970 et 1987, il est membre du conseil communal de Bertrange. À Asselborn, il dirige deux hôtels avec restaurants et musées situés dans des bâtiments historiques : l’Aasselburer Millen, avec un moulin à eau, et l’Auberge du relais postal, avec un musée des écritoires et une ancienne salle de classe, qui se trouve dans un bâtiment datant du XVIe siècle.

Léon Nilles est l’auteur d’une série de publications relatives à la circulation et à l’enseignement du Code de la route. En tant qu’étudiant, il a écrit la farce Den Alen am Kuef, qui s’inspire de la pièce Spill vun der Bidden de son professeur d’allemand Marcel Reuland et qui cite des passages de Renert de Michel Rodange.

Léon Nilles ne doit pas être confondu avec Léon N. Nilles.

Cet article est signé Roger Muller

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Marienkalender / Luxemburger Marienkalender / Lëtzebuerger Panorama
    Noms utilisés
    Léon Nilles

Études critiques

Citation:
Roger Muller, « Léon Nilles », sous : , mise à jour du 12.02.2021, consulté le .