Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Joseph Leydenbach


Photo :
© Wolfgang Osterheld/Collection CNL

Joseph Leydenbach

Luxembourg Luxembourg

Pseudonymes : Christophore Palissandre

Après ses études secondaires à l’Athénée de Luxembourg, Joseph Leydenbach étudie le droit ainsi que les sciences commerciales et financières à Anvers, Bruxelles, Bordeaux et Nancy. Parallèlement, il suit des cours de violoncelle aux conservatoires de musique de Luxembourg et de Bruxelles. Entré en 1929 à la Banque internationale à Luxembourg, il y occupe un poste de directeur à partir de 1947. De 1957 à 1979, il est président du conseil d’administration de la banque. Par ailleurs, il est membre des conseils d’administration de nombreuses autres sociétés luxembourgeoises et étrangères. En 1962, il fait partie des membres fondateurs de l’Institut grand-ducal, section des arts et des lettres. De plus, il est président des Jeunesses musicales et de la SELF (1966-1977) ainsi que membre des sociétés littéraires Gens de lettres de France, académie de Stanislas de Nancy et Écrivains ardennais. En 2003, la belle-fille de Leydenbach, Élisabeth Calmes, se réfère aux textes et aux fragments de portraits de son beau-père pour réaliser des tableaux.

Joseph Leydenbach commence très tôt à écrire des poèmes. La pièce Le Destin est restée en partie inédite. Il a écrit pour Les Cahiers luxembourgeois et Les Pages de la SELF et publié à compte d’auteur à Paris Les Désirs de Jean Bachelin, roman d’apprentissage. L’histoire est celle d’un bourgeois grand-ducal qui, tiraillé entre différentes couches sociales, a du mal à trouver une voie conséquente. En 1948, ce roman lui vaut le Prix national de littérature. Plusieurs sujets de ce premier roman réapparaissent dans des ouvrages ultérieurs de Leydenbach, tels que les contradictions entre l’art et la vie, les attraits des paysages ardennais, les endroits méconnus de la forteresse de Luxembourg, les voyages dans des pays exotiques, les cultures anciennes en tant que source d’inspiration, la ville de Paris, les rêves de bonheur, l’illusion d’une économie à visage humain, la parapsychologie, la sensualité ou encore les pressions exercées dans des milieux familiaux et sociaux bornés. Le livre-journal Piccolo met en scène un homme déçu qui, sans le vouloir, est responsable de la mort d’une femme. D’autres récits de Leydenbach, comme Jeux d’échecs, Baladins et Octave au Paradis, contiennent les portraits de personnages masculins en situation de crise ou à un moment crucial de leur vie. Certains personnages apparaissent dans plusieurs ouvrages. Le dernier roman de Leydenbach, Griffes de sorcières, évoque entre autres l’attitude de différents Luxembourgeois pendant la Seconde Guerre mondiale.

Dans ses drames, Joseph Leydenbach s’inspire du théâtre existentialiste de Jean-Paul Sartre et d’Albert Camus. Le personnage principal de Nadia est une femme non conformiste dans un univers d’hommes. Dans No Man’s Land, l’auteur aborde le problème des expériences médicales. Dans Le Procureur, il analyse les motivations d’un groupe de terroristes et s’intéresse à des sujets comme la justice et la justification de l’emploi de la violence. Ces sujets sont également repris dans le roman L’Otage.

Cet article est signé Frank Wilhelm

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Arts et lettres. publication de la Section des arts et des lettres de l'Institut grand-ducal
    Noms utilisés
    Joseph Leydenbach
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Joseph Leydenbach
  • Titre des périodiques
    Hémecht (d') - La Patrie. Erausgi vun der Unio'n vun de Letzeburger Freihêtsorganisatio'nen
    Noms utilisés
    Joseph Leydenbach
  • Titre des périodiques
    Nouvelles Pages de la SELF (Les)
    Noms utilisés
    Joseph Leydenbach
  • Titre des périodiques
    Pages de la SELF (Les)
    Noms utilisés
    Joseph Leydenbach

Études critiques

Distinctions

Membre

  • Institut grand-ducal Section des arts et des lettres
  • SELF / S.E.L.F. - Société des écrivains luxembourgeois de langue française
  • Société des écrivains ardennais (Charleville-Mézières)
Citation:
Frank Wilhelm, « Joseph Leydenbach », sous : , mise à jour du 15.01.2021, consulté le .