Félix Molitor

Pseud.: fpmolitor ; MolitoFe

Luxembourg


Photo: Félix Molitor
Félix Molitor
Photo: ©

Félix Molitor est fils de bijoutier. Il passa son enfance et son adolescence à Luxembourg-Ville. Après son baccalauréat au Lycée Michel-Rodange à Luxembourg, il fit des études de lettres françaises à l'Université de Strasbourg, sanctionnées par un DEA en 1985. Son mémoire de fin d'études s'intitule Premières approches du rêve dans l'œuvre poétique de Jules Supervielle. À partir de 1986, il fut professeur de français dans différents lycées luxembourgeois. De 1997 à 2006, il devint attaché au Ministère de la Culture, chargé des domaines de la littérature et du théâtre. De 2006 à 2008, il enseigna au Lycée technique du Centre. Parallèlement, il participa à l'élaboration du dictionnaire luxembourgeois. Depuis 2002, il est membre de l'Institut grand-ducal, Section des arts et des lettres. Actuellement, Félix Molitor vit en France.

Félix Molitor écrit principalement de la poésie en français. Depuis 1976, ses poèmes paraissent dans Récré, Galerie, Les Cahiers luxembourgeois, nos cahiers, Warte-Perspectives, Le Phare, Das Gedicht, Le Journal des poètes et dans la revue Estuaires, dont il est membre fondateur et rédacteur. Depuis fin 2012, il publie dans Die Warte-Perspectives, en collaboration avec son épouse Patricia, la chronique régulière Sub sensum, signée fpmolitor ou MolitoFe.

L'œuvre poétique de Félix Molitor fait référence à Charles Baudelaire, Jules Supervielle et Gaston Bachelard, mais aussi à Rainer Maria Rilke, Friedrich Hölderlin et Georg Trakl. Au vu de l'histoire du XXe siècle, mais aussi de ses expériences personnelles, Molitor pose la question du sens de la vie et de la vérité absolue qui ne peut être déformée par les mots. Des éléments méditerranéens, le mysticisme et la calligraphie arabes ainsi que des images issues du monde des étoiles ou des pierres servent à évoquer le vide et l'abîme, auxquels se voit confronté l'être humain. L'œuvre de Molitor se caractérise par des relations intertextuelles et une importante collaboration avec des artistes et des musiciens. En 2002 à Beaufort, Ivana Cekovic réalisa l'installation sonore et diaporamique L'oeil à l'autre Certains recueils contiennent des photos de Joseph Tomassini, d'autres des illustrations de Roger Bertemes, François Schortgen, Dany Prum et Moritz Ney. On retrouve des poèmes de Molitor à la base de livres d'artistes comme Collages pour une parole-cible (2000) de Jean-Jacques Laigre ou Pourquoi ça sourit quand ça meurt ? (2003) de Jean Delvaux et du livre unique Durchquere Du selbst d'Arthur Unger (2001). Luxembourg - confidences d'un rocher, rédigé en luxembourgeois et en français avec des sérigraphies de Moritz Ney, est un hommage à la ville natale de Félix Molitor.

Les poèmes Au pas de la porte (1989) et Arborescence (1996) furent mis en musique par Camille Kerger. Mémoire de cristal fut traduit en polonais, tandis que d'autres poèmes sont traduits en macédonien, en hongrois, en allemand, en espagnol et en arabe. Félix Molitor traduisit lui-même des psaumes en luxembourgeois, en collaboration avec Raymond Schaack. En 1998, il s'est vu décerner le Prix Tony-Bourg.

Nicole Sahl

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Abîmes en demeure. Poèmes. Illustrations de Barbara Wagner
Félix Molitor [Auteur(e)]
1996
FRE
1996
Nach draussen. Illustration de Dany Prum.
Félix Molitor [Auteur(e)]
[1996]
DEU FRE
1996
Les deux ailes du chant. Poèmes. Dessins de Marie Anne Dumas
Félix Molitor [Auteur(e)]
1998
FRE
1998
Bris de partance. Poèmes Félix Molitor. Photographies Joseph Tomassini
Félix Molitor [Auteur(e)]
[1999]
FRE
1999
Collages pour une parole-cible; libres propos depuis le lieu visité par Félix Molitor
Félix Molitor [Auteur(e)]
2000
FRE
2000
Mémoire de cristal. Poèmes. Illustrations de Marilena Romano
Félix Molitor [Auteur(e)]
2000
FRE
2000
Ce siècle qui avait deux ans. Poèmes à la mémoire de Victor Hugo 1802-2002. 12 lavis de Roger Bertemes
Félix Molitor [Auteur(e)]
2002
FRE
2002
sur le coup de minuit dans l'ombre des voyants. [9 sérigraphies de François Schortgen]
Félix Molitor [Auteur(e)]
2002
FRE
2002
Pourquoi ça sourit quand ça meurt? = Why does it smile when it is dying? [Illustrations: Jean Delvaux ; traduction: Janine Goedert; édition bilingue]
Félix Molitor [Auteur(e)]
Janine Goedert [Traducteur, -trice]
2003
FRE ENG
2003
Irgendwo ins Nirgendwo : Gedichtstrilogie. I. Durchquere du selbst. Gedichte von Felix Molitor, Luxemburg ; [ill.]: Blaue Limonen Performance-Forum
Félix Molitor [Auteur(e)]
2004
DEU
2004
Leyla ou le poème au-delà = Leyla oder Das Gedicht jenseits der Grenzen. [ill.: Béatrice Garcia. trad. arabe: Jalel El Gharbi. trad. allemande: Rüdiger Fischer]
Félix Molitor [Auteur(e)]
Jalel El Gharbi [Traducteur, -trice]
Rüdiger Fischer [Traducteur, -trice]
2005
ARA DEU FRE
2005
Luxembourg - confidences d'un rocher. Sérigraphies Moritz Ney
Félix Molitor [Auteur(e)]
2005
FRE
2005

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
Félix Molitor
forum. fir kritesch Informatioun iwer Politik, Kultur a Relioun
Félix Molitor
Galerie. Revue culturelle et pédagogique
Félix Molitor
Gedicht (Das). Zeitschrift für Lyrik, Essay und Kritik
Félix Molitor
Journal des poètes (Le)
Félix Molitor
Lèvres urbaines
Félix Molitor
nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
Félix Molitor
Nouvelles Pages de la SELF (Les)
Félix Molitor
Phare (Le). Kulturelle Beilage - Point de vue culturel
Félix Molitor
Récré / Ré-création / Ausbléck. Magazine culturel de l'APESS
Félix Molitor
Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
Félix Molitor

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
1998 The use of the self. Félix Molitor, lauréat du Prix Tony Bourg 1998. In: d'Lëtzebuerger Land 20.03.1998
kr. (Marie-France Kremer)
2001 "Car la poésie est l’étoile". In: La Voix du Luxembourg 21.08.2001
Jalel El Gharbi
2005 A propos de Félix Molitor ou quand le soleil se lève au Nord. In: babelmed, le site des cultures méditérannéennes 19/02/2005
Salah Oueslati
2006 Le poème chez Félix Molitor: un indicateur de mystère. In: Identités. Incursion tunisienne dans les lettres luxembourgeoises, p. 29-36

Études critiques sur les œuvres individuelles

Titre Année yearsort
Abîmes en demeure. Poèmes. Illustrations de Barbara Wagner 1996 1996
D'Psalmen op Lëtzebuergesch. iwweersat vun Felix Molitor a Raymond Schaack ; Sprooch- a Konschtberodung: Lex Roth a Claude Bache ; mat Psalmen-Illustratioune vum Marc Chagall 1996 1996
Les deux ailes du chant. Poèmes. Dessins de Marie Anne Dumas 1998 1998
Bris de partance. Poèmes Félix Molitor. Photographies Joseph Tomassini [1999] 1999
Mémoire de cristal. Poèmes. Illustrations de Marilena Romano 2000 2000
Ce siècle qui avait deux ans. Poèmes à la mémoire de Victor Hugo 1802-2002. 12 lavis de Roger Bertemes 2002 2002
sur le coup de minuit dans l'ombre des voyants. [9 sérigraphies de François Schortgen] 2002 2002
Pourquoi ça sourit quand ça meurt? = Why does it smile when it is dying? [Illustrations: Jean Delvaux ; traduction: Janine Goedert; édition bilingue] 2003 2003
Leyla ou le poème au-delà = Leyla oder Das Gedicht jenseits der Grenzen. [ill.: Béatrice Garcia. trad. arabe: Jalel El Gharbi. trad. allemande: Rüdiger Fischer] 2005 2005

Archives

Prix littéraires

Nom Prix-Mention Œuvre primée Année
Prix Jeune Littérature (ALUC) 1er prix d'honneur 1985
Prix Tony Bourg Les deux ailes du chant 1997

Membre

Nom
Institut grand-ducal Section des arts et des lettres
LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1985-2016]
Dernière mise à jour 04.02.2015