Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Alphonse Kayl


Photo :
© Wolfgang Osterheld

Alphonse Kayl

Alfons Kayl
Abweiler Mont-Saint-Martin ()

Après l’école primaire à Abweiler, Alphonse Kayl fréquente entre 1935 et 1938 le lycée et l’internat à Echternach. Il étudie de 1938 à 1939 au lycée agricole à Courcelles-Chaussy près de Metz, avant que celui-ci ne soit fermé à cause de la guerre. Il travaille ensuite à la ferme familiale. En 1942, il est enrôlé de force, mais peut retarder son entrée dans l’armée allemande jusqu’en mai 1944, car il est déclaré indispensable au fonctionnement de la ferme. Après une formation militaire à Chemnitz, il est envoyé au front dans le sud des Pays-Bas et en Belgique entre novembre 1944 et janvier 1945. Il doit se rendre dans un hôpital militaire dans la région de l’Eifel à cause d’une jaunisse et peut déserter. Peu de temps après, il est fait prisonnier par les Américains et transféré dans un camp de prisonniers à Compiègne entre mars et mai 1945. Après la fin de la guerre, il retourne à la ferme familiale, qu’il continue d’exploiter tout au long de sa vie.

Alphonse Kayl a rédigé ses souvenirs de jeunesse dans les années 1930 ainsi que ceux de son passage dans la Wehrmacht. Une version courte paraît en 1983 dans Revue, mais aussi dans une brochure intitulée Ein Zwangsrekrutierter erinnert sich an die Eroberung resp. Befreiung der Rheinebene vom Nazismus durch die Nordamerikaner Anfang März 1945. Une version augmentée, illustrée de photos et de documents personnels, suit en 1990 sous le titre Der Opfergang.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Revue / Lëtzebuerger illustréiert Revue
    Noms utilisés
    Alphonse Kayl
Citation:
Nicole Sahl, « Alphonse Kayl », sous : , mise à jour du 13.01.2021, consulté le .