Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : René Schmitz


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

René Schmitz

Lamadelaine

René Schmitz fréquente l'école primaire de Pétange. Après la septième classe, il travaille comme métallier à Rodange et continue son éducation en autodidacte. Après le service militaire, il fréquenta le lycée à Lucerne. Pendant ce temps, il joue la trompette et chante dans un choeur grégorien. Après le baccalauréat, il suit des cours du Grand Séminaire de Luxembourg et fait des études de théologie à l'Université d'Innsbruck. Lors de ses études universitaires, il reçoit le sobriquet "l'évêque", sous lequel il sera connu plus tard lors de ses revues. Après la maîtrise, il travaille pendant un temps comme métallier pour l'Arbed à Differdange, avant de décrocher, en 1975, un poste fixe comme enseignant d'instruction religieuse au Collège d'enseignement moyen à Pétange, le futur Lycée technique Mathias Adam. Jusqu'en 1986, il aide en outre à la mise sur pied du groupe de travail catholique "Diözesanstelle für Pastoral in der Arbeitswelt" (CPTM) à Differdange, il joue trompette et tuba dans l'Harmonie municipale de Rodange et s'engage comme président au club de tennis de table de Lamadelaine.

En 1979, René Schmitz fonde la Rollénger Revue, revue de Lamadelaine, représentée pendant plus d'une décennie. Il écrit les textes de cabaret sur la politique locale et nationale, il compose la musique et se trouve parmi les acteurs sur scène. Son recueil de textes de cabaret Vox populi, avec des dessins de Franz Marcus et une préface de Guy Rewenig, fut écrit lors des élections parlementaires de 1984. L'auteur y jette un regard critique sur les partis politiques luxembourgeois et le système de la démocratie représentative.

René Schmitz publia également des articles dans des brochures locales, par exemple sur l'histoire du village de Lamadelaine, et un article sur le centre de rencontre à Differdange dans la revue Galerie. Sa collection de bon mots d'élèves, Aus den hinteren Reihen, témoignage de ses années d'enseignant, ne se trouve dans aucune bibliothèque.

 

Cet article est signé Sandra Schmit

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    René Schmitz

Études critiques

Citation:
Sandra Schmit, « René Schmitz », sous : , mise à jour du 28.10.2016, consulté le .