Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Bruno Liviero


Photo :
© Collection CNL

Bruno Liviero

Lavaur ()

Bruno Liviero passe son enfance et son adolescence dans les environs de Toulouse. Il suit l’enseignement primaire à Labessières-Candeil (1970-1975) et à Grazac (1975-1976), puis le secondaire à Rabastens (1976-1980) et Gaillac (1980-1984). De 1984 à 1988, il fait des études d’art-thérapeute et de 1988 à 1992 une maîtrise de lettres modernes à l’université Toulouse Le Mirail. Depuis 1993, il habite au Luxembourg. Il y enseigne le français, la littérature et le théâtre à l’École privée Fieldgen, au sein de laquelle il s’occupe aussi de la troupe de théâtre ArteMiss.

Depuis son jeune âge, Bruno Liviero est comédien dans diverses troupes de théâtre, écrit des pièces et se passionne pour la mise en scène. Il crée des spectacles d’expression dramatique et de soutien psychologique aux enfants hospitalisés à Nancy et Luxembourg. Il crée en 2008 le concept de scénographie du festival « Art and Light » dans le parc de Hesperange et y met en scène Oncle Vania de Tchekhov.

Bruno Liviero écrit, parfois avec son épouse Karine Liviero, des pièces de théâtre pour adolescents et enfants. Elles sont entre autres jouées par la troupe de théâtre de l’École privée Fieldgen. Certains titres sont restés inédits ; parmi eux Quelle drôle de chose, Cirque Conférence, Parfois, il est une fois ou encore Présumé innocent.

Dans la pièce Réalités à show, trois adolescents cambriolent une maison. Sur arrière-fond de Coupe du monde de football, la pièce thématise l’insécurité, le racisme, les identités culturelles, sociales et géographiques de personnages représentatifs de la société et s’inspire de l’actualité du printemps 2002. Elle a été représentée à l’École privée Fieldgen. La pièce de théâtre Comme les sept doigts de la main parle de la vie intra-utérine de septuplés incarnant à tour de rôle un caractère humain. Les sept fœtus font part de leurs interrogations existentielles sur le monde qui les attend. En 2006, elle est représentée au Fieldgen et au Théâtre des Capucins.

La pièce de théâtre Présumé innocent a été rédigée en collaboration avec son épouse Karine Liviero et a été représentée en 2018 à l’École privée Fieldgen et en tournée dans le sud de la France. La pièce parle des trois filles de Zeus qui aspirent au bonheur. C’est pourquoi elles descendent sur terre, où elles rencontrent Claire. Celle-ci est partie depuis vingt ans de son village natal et y retourne pour affronter son passé.

La pièce Assis se joue en Corse, au bord d’un lac, et fait s’affronter deux personnages sexagénaires, un homme et une femme, ainsi qu’un jeune homme condamné à six mois de travaux d’intérêt général consistant à s’occuper du vieil homme. Ils s’entretiennent de leurs vies respectives, à l’origine de déceptions et de colères et menant à des amertumes personnelles, tout comme de l’identité corse et du sentiment d’être seul au monde. Les trois destins s’entrecroisent et prouvent que les personnages sont figés dans leurs nostalgies et leurs peurs. Les discussions et affrontements finissent par leur donner un nouvel essor éphémère.

Cet article est signé Jacques Steffen

Publications

Études critiques

Citation:
Jacques Steffen, « Bruno Liviero », sous : , mise à jour du 15.01.2021, consulté le .