Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Tom Weber


Photo :
© Carlo Rinnen

Tom Weber

Luxembourg

Pseudonymes : Vito Volpe

Tom Weber fréquente l’école fondamentale à Grevenmacher et, à partir de 2009, le Lycée classique d’Echternach. Depuis son baccalauréat en 2016, il fait des études en langue et littérature allemandes et en histoire à l’université de Trèves.

Tom Weber écrit depuis l’âge de seize ans. Il publie surtout en langue allemande, sous forme de livres et en collaboration avec sa collègue de classe Sophie Aduial (= Sophie Modert), sur leur blog commun just thoughts, notamment des poèmes et des articles sur la littérature. Certains poèmes ont été publiés dans les anthologies Frankfurter Bibliothek. Gedicht und Gesellschaft (2015) et Ausgewählte Werke XIX (2016). Tom Weber est également membre de l’association de musique et de théâtre Rhäifränsch à Grevenmacher.

Les caractéristiques significatives de la poésie de Tom Weber sont l’écriture en minuscules, des odes libres, des rimes et l’inscription dans des traditions littéraires. Il se réfère clairement à des auteurs connus, tels Paul Éluard, Gustave Flaubert, Baudelaire, Paul Verlaine, Jean Kobs, Goethe, Hugo von Hofmannsthal, Georg Trakl, Rilke, Paul Celan et Hilde Domin. Les influences de la littérature des romantiques sont visibles dans des thèmes récurrents tels que la nuit, la mort, la mer, l’autonomie et la souffrance de l’auteur, tout comme la relation entre l’art et la société. Tom Weber recourt en outre à une langue qui invoque les littératures romaine et grecque, ainsi que l’histoire des mythologies. La mélancolie, la solitude et l’amour sont des sujets récurrents. Il décrit également ses expériences fondées sur le contact avec la nature. Son esthétique basée sur une formation classique est visible dans ses récits de voyage, qui documentent ses séjours en Italie, et se glisse également dans ses poèmes. Weber comprend sa poésie comme l’expression du poète jetant un œil critique et distant sur la vie, en marge de la société. De même, il se voit comme un individu déchiré en son for intérieur, pour qui la littérature représente un refuge idéal. Dans le recueil Mondscheinsonette, qui fait allusion au long poème Mondscheinsonate de Yannis Ritsos et à la pièce de musique éponyme de Beethoven, il utilise la forme du sonnet traditionnel. Dans ce cycle de poèmes, il développe la prise de conscience personnelle de l’artiste à travers la description d’une expérience commençant par le crépuscule et se terminant à l’aube. Le recueil halfway to blossoming contient des poèmes en anglais, structurés selon différents bardos tibétains, c’est-à-dire des phases de transition dans la vie humaine. Les poèmes décrivent les cycles de la vie, de la naissance et de la mort ainsi que la transition vers la phase méditative. 

Tom Weber écrit également de la prose. Le recueil 5 neue Weihnachtssagen und Erzählungen contient cinq histoires de Noël ainsi que l’histoire d’une connaissance, Xavier C. Le roman Charons Barke, paru simultanément en traduction française, est un récit de fuite hors du quotidien et devant le passé qui se déroule à Venise. Sur fond de pessimisme lié à la dictature de l’apparence et à la superficialité du monde moderne, l’auteur oppose à la perte des repères de la « fin de l’histoire » les rêves, les émotions et l’art comme éléments qui donnent un sens à la vie. En 2019 paraît ¡Ultreya ! - We'll be fine !, un journal de voyage dans lequel Tom Weber et Jo Risch décrivent leurs expériences lors du pèlerinage de Porto à Saint-Jacques-de-Compostelle et qu'ils illustrent de leurs propres photos.

Sur son blog, Tom Weber publie des poèmes, tout comme des articles en allemand et anglais sur la littérature, la musique, le cinéma et la culture en général, par exemple sur les chaînes YouTube ou la fête du vin à Grevenmacher. Il y rassemble également des commentaires sur son œuvre littéraire. Tous les articles de son blog sont regroupés de façon chronologique dans les recueils publiés à compte d’auteur A Year of Thoughts. Sur son blog, Tom Weber prend également position sur des débats politiques et des conflits, tels ceux du Proche-Orient, de Turquie ou de Grèce, au sujet du Brexit et de l’Europe, ainsi que sur des sujets sociaux, comme les rapports entre êtres humains et robots, la haine et l’extrême droite, les réfugiés et les migrants ou le terrorisme.

En 2014, Tom Weber est lauréat du concours « Jeune Printemps » du Printemps des poètes - Luxembourg, avec le poème Was ist Kunst. En 2020, il reçoit le premier prix de la catégorie jeune auteur du Concours littéraire national pour son recueil fluides herz.

Cet article est signé Claude D. Conter et Pascal Seil

Publications

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Tom Weber

Études critiques

Distinctions

Citation:
Claude D. Conter/Pascal Seil, « Tom Weber », sous : , mise à jour du 27.10.2020, consulté le .