Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Jackie Messerich


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Jackie Messerich

Jacqueline Weber-Messerich
Luxembourg

Jackie Messerich fréquente l’école primaire à Bonnevoie et le Lycée Robert Schuman. Après son baccalauréat en 1982, elle fait des études de lettres allemandes et de philosophie aux Cours universitaires à Luxembourg et à l’université de Fribourg-en-Brisgau (D). Après son diplôme d’aptitude à l’enseignement secondaire en allemand et en philosophie en 1986, elle obtient également, en 1987, le diplôme d’aptitude à l’enseignement secondaire en français. Jackie Messerich travaille d’abord en tant qu’assistante de langue étrangère dans deux lycées dans le Val-de-Marne. Elle est ensuite formatrice en langues allemande et française pour Inlingua à Paris (1988-1993) et à Luxembourg (1994-1999), où elle donne également des cours de luxembourgeois.

Dans le cadre du projet Moien !, financé par le ministère du Travail et le Fonds social européen, elle est, de 1999 à 2001, formatrice de langue luxembourgeoise, principalement pour le secteur de la santé publique et pour le commerce. À partir de 2002, elle est gestionnaire du projet Moien !, organise le cycle de conférences Lëtzebuergesch – Quo vadis? (2004) et est responsable de la formation des formateurs en langue luxembourgeoise.

Depuis 2005, Jackie Messerich est formatrice et consultante free-lance dans le domaine de la formation en luxembourgeois, entre autres pour des écoles, des associations, des entreprises et des administrations internationales. De 2005 à 2007, elle est, au-delà, responsable des cours de langue dans le cadre du projet Tripticon-Plus, ayant pour tâche l’organisation des cours, la formation continue des formateurs et le développement de contenus de cours. Entre 2008 et 2013, elle contribue à l’élaboration d’un cours d’instruction civique pour signataires d’un contrat d’accueil et d’intégration en vue d’aspirer à la nationalité luxembourgeoise. Dans ce domaine, elle est notamment consultante pour l’OLAI (Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration).

Depuis 2006, Jackie Messerich est chargée de cours de langue et de culture luxembourgeoise pour la Ville de Luxembourg, et, depuis 2008, chargée de cours associée à l’Université du Luxembourg dans le cadre de la formation continue « Zertifikat Lëtzebuerger Sprooch a Kultur ». Dans le domaine de l’apprentissage du luxembourgeois en tant que langue étrangère, elle a collaboré à des manuels scolaires et linguistiques, qu’elle a publiés sous le nom de Jacqueline Weber-Messerich : Wat gelift? Lëtzebuergesch fir déi Jonk (en collaboration avec Danielle Knepper et Claudio Nodari, 2011) et, dans la série Assimil, le Guide de conversation luxembourgeois de poche (2012), Le luxembourgeois à grande vitesse (2014) et Luxembourgeois. Débutants (2016), en collaboration avec Franck Colotte.

En 2017, Jackie Messerich fait ses débuts littéraires avec le court texte en prose Tunnel of Love, constitué de 16 fragments. Le récit cadre relate l’histoire d’une écrivaine qui, en route pour un rendez-vous avec son éditeur, trouve seize fragments d’une lettre d’adieu dont l’histoire sera reconstituée dans le récit. Celui-ci relate l’histoire d’un triangle amoureux et de la mort de la femme-amante, Alexandra/Alex, qui est racontée sous différents angles : ceux de son mari Romain, de son amant Julien et de son amie Catherine, ainsi que celui de l’écrivaine. Tunnel of Love a été traduit en italien.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Traductions

Études critiques

Citation:
Claude D. Conter, « Jackie Messerich », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .