Astrid Lulling

Schifflange


Photo: Astrid Lulling
Astrid Lulling
Photo: ©

Astrid Lulling fréquente les écoles primaires de Schifflange et Luxembourg-Hollerich, puis le lycée de jeunes filles à Esch-sur-Alzette où elle obtient son diplôme de fin d’études secondaires en 1948. De 1953 à 1955, elle suit des cours d’économie politique à l’université de la Sarre à Sarrebruck.

Après ses études secondaires, elle travaille brièvement comme enseignante suppléante et assistante en pharmacie avant d’être engagée en 1949 comme secrétaire du Letzeburger Arbechterverband (LAV), qui deviendra plus tard l’OGBL. Elle occupe ce poste jusqu’en 1963, date à laquelle elle rejoint le secrétariat de la Confédération européenne des syndicats. Elle y travaille jusqu’en 1971.

En 1965, Astrid Lulling est la seule femme élue à la Chambre des députés, où elle siège jusqu’en 1989 en tant que représentante de différents partis. Après avoir été exclue du LSAP, elle fonde le Parti social-démocrate (SdP) en 1971 avec Albert Bousser, Henry Cravatte, Georges Hurt, Antoine Krier et Roger Schleimer. Après la dissolution du SdP, elle est non inscrite de 1982 à 1984, puis adhère au CSV en 1984. Astrid Lulling est députée européenne de 1965 à 1974 et de 1989 à 2014. Au cours de sa carrière politique au Parlement européen, elle se concentre sur les questions économiques et défend les intérêts des agriculteurs, viticulteurs, chasseurs et apiculteurs. Elle s’engage également en faveur des droits des femmes. Elle a été présidente du Foyer de la femme (1962-1980), du Conseil national des femmes du Luxembourg (CNFL, 1975, 1992, 1997 et 2009), du Centre européen du Conseil international des femmes (CECIF, 1989-1999) et de la Fédération nationale des femmes luxembourgeoises (FNFL, depuis 1994). De 1970 à 1985, elle est également bourgmestre de Schifflange, où elle s’occupe de politique locale de 1969 à 1999. Le bar du Parlement européen à Bruxelles est rebaptisé « Astrid Lulling Lounge » après son départ de l’institution, dont elle était la doyenne.

Astrid Lulling a rédigé des rapports et des articles pour l’hebdomadaire Arbecht et pour le quotidien Tageblatt lorsqu’elle était secrétaire du LAV. Depuis 2000, elle publie régulièrement des articles et des discours sur son site internet et, depuis 2006, elle tient un blog vidéo. Une sélection de ses discours au Parlement européen paraît en 2014 sous le titre de Meng Aarbecht am Europaparlament. Avec son petit-neveu Jerôme Lulling, elle édite en 2011 Lëtzebuergesch léieren mam Astrid a Jérôme Lulling, un cours de langue basé sur des vidéos. Celles-ci seront également diffusées sur YouTube et sur le site bonjour.lu.

Dans son autobiographie Mein Leben als Frau in der Politik (2018), Astrid Lulling décrit en détail les différentes étapes de sa carrière politique. Elle en souligne les nombreux succès et revient sur les fractures qui ont marqué celle-ci en exposant excuses et accusations.

Nathalie Jacoby

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Mein Leben als Frau in der Politik. Autobiografie
Astrid Lulling [Auteur(e)]
2018
DEU
2018

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Arbecht. Der Proletarier
Astrid Lulling
Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
Astrid Lulling
Dernière mise à jour 09.04.2019