Max Brahms

Pseud.: Max Bardot ; -s

Luxembourg - Luxembourg


Photo: Max Brahms
Max Brahms
Photo: ©

Max Brahms grandit à Luxembourg, où ses parents dirigèrent un magasin de confection. Après son baccalauréat au Lycée de garçons à Luxembourg et des études de sciences économiques en Allemagne, il intégra l'entreprise familiale. En 1940, Max Brahms se réfugia en France, puis en Angleterre. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il travailla pour les services de renseignement et d'espionnage de l'armée britannique. Après la guerre, le major Max Brahms intégra le bureau du personnel de l'armée jusqu'en 1960, lorsqu'il fut chargé d'organiser la Protection civile qu'il présidait jusqu'en 1970.

Dans Action Station go!, paru à partir de juin 1971 dans une série d'articles du titre de Aus dem Tagebuch eines Parachutisten dans le Luxemburger Wort, Max Brahms décrit ses souvenirs de guerre, en particulier sa formation de parachutiste au sein des troupes alliées ainsi que son activité dans les services de renseignement. Il y raconte la planification d'actions de sabotage, la collaboration avec les cellules de résistants de même que ses rencontres avec des membres du gouvernement en exil et la famille grand-ducale.

Claude D. Conter

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Luxemburger Wort / d'Wort / LW
Max Brahms
Rappel. Organ vun der L.P.P.D. = organe de la Ligue luxembourgeoise des prisonniers et déportés politiques
-s

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
1979 Major Max Brahms zum Gedenken. In: Luxemburger Wort 132 (1979), 147, S. 15.
jj (Jean Jaans)
1989 Gedenkblatt für Max Brahms. In: Luxemburger Wort 26.06.1989, S. 9.
Dernière mise à jour 08.12.2014