Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Marcel Engel


Photo :
© Wolfgang Osterheld/Collection CNL

Marcel Engel

Canach Luxembourg

Pseudonymes : M.E.

Marcel Engel est fils d’agriculteur. Après son baccalauréat à l’Athénée de Luxembourg, il fréquente les Cours supérieurs à Luxembourg avant de faire des études de philologie classique et de lettres allemandes à Paris, Nancy et Munich. En 1937, il devient professeur au Gymnase à Echternach, puis à Diekirch l’année suivante. En raison de son attitude hostile au nazisme, il est destitué en juin 1941 et muté aux travaux forcés sur le chantier de l’autoroute de Wittlich. Ensuite, il devient secrétaire à Sarrebourg, où il est arrêté pour être incarcéré à Trèves, puis à Luxembourg. En février 1944, il est déporté au camp de concentration de Hinzert. De 1945 jusqu’à sa retraite, Engel enseigne l’allemand à l’Athénée de Luxembourg et, parallèlement, aux Cours supérieurs, le futur Centre universitaire. Secrétaire de l’Apess de 1949 à 1951, il est également actif au sein de l’œuvre des pupilles de la nation. Il a publié des textes dans des brochures associatives de Canach et dans les périodiques Les Cahiers luxembourgeois, Journal des professeurs, Lëtzebuerger Journal et De Cliärrwer Kanton. Entre 1958 et 1978, il est collaborateur indépendant du d’Lëtzebuerger Land, dans lequel il signe des articles de critique sociale et des essais consacrés à des sujets d’actualité et de politique. N’évitant pas les polémiques, il traite des sujets politiques en dénonçant les attitudes petites-bourgeoises, le manque d’égards et l’étroitesse d’esprit. Ainsi, il attaque sévèrement des Luxembourgeois suspectés de collaboration comme Norbert Jacques ou Joseph Lortz. Une sélection de ses contributions dans d’Lëtzebuerger Land a été publiée dans deux recueils intitulés Der Bürger im Staat. Comme Tony Bourg et Ernest Bisdorff, Engel s’est consacré à la recherche des contacts transfrontaliers entre auteurs luxembourgeois et étrangers, comme Ernst Jünger et Jacques Rivière. Il a publié le document Hinzert. Das SS-Sonderlager im Hunsrück 1939-1945 (1983) en collaboration avec André Hohengarten.

Cet article est signé Frank Wilhelm

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    M.E.
    Marcel Engel
  • Titre des périodiques
    Clarté (L). Hebdomadaire politique et littéraire
    Noms utilisés
    Marcel Engel
  • Titre des périodiques
    Cliärrwer Kanton (De) / DCK
    Noms utilisés
    Marcel Engel
  • Titre des périodiques
    Journal des professeurs
    Noms utilisés
    Marcel Engel
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Journal / Letzeburger Journal / Journal / LJ. Politik, Finanzen a Gesellschaft
    Noms utilisés
    Marcel Engel
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
    Noms utilisés
    Marcel Engel

Études critiques

Membre

  • APESS - Association des professeurs [avant 1940: de l’enseignement supérieur et moyen, après guerre: de l'enseignement supérieur et secondaire]

Archives

Citation:
Frank Wilhelm, « Marcel Engel », sous : , mise à jour du 30.10.2020, consulté le .