Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : James W. Newcomer


Photo :
© Droits réservés/ Rechte vorbehalten

James W. Newcomer

James William Newcomer
Gibsonburg, OH () Fort Worth, TX ()

James W. Newcomer est le fils d’une famille américaine d’origine irlandaise. Il fait, jusqu’en 1933, des études de lettres anglaises au Kenyon College à Gambier, OH, et, jusqu’en 1938, à l’University of Michigan. En 1952, il passe un doctorat à l’University of Iowa. Il enseigne les lettres anglaises à l’Olivet College Michigan (1952-1960), à la Texas Women’s University à Fort Worth (1960-1965) et à la Texas Christian University, également à Fort Worth (1965-1987). Il part à la retraite en tant que vice-recteur.

James W. Newcomer publie aussi bien des études littéraires que des poèmes. Il a fait des recherches au sujet d’auteures irlandaises des XVIIe et XIXe siècles, Maria Edgeworth et Lady Morgan. Il est aussi l’auteur de deux recueils de poèmes, The Merton Barn Poems, en collaboration avec son épouse Ruth, et The Resonance of Grace. Il rédige en 1973 le livret de l’oratorio Celebration.

James W. Newcomer commence à s’intéresser au Luxembourg quand, après le débarquement en Normandie, il participe, en 1944-1945, en tant que jeune soldat allié dans l’armée du général Patton, à la libération du Grand-Duché. Cette découverte d’un pays jusque-là inconnu, qu’il va retrouver tout au long de sa vie, va influencer une grande partie de ses écrits. Ainsi, il publie des articles sur l’histoire du Luxembourg, aussi bien dans la revue Hémecht que sous forme de livres : The Grand Duchy of Luxembourg: The Evolution of Nationhood (Lanham, MD, 1984) et The Nationhood of Luxembourg. Eight essays on the Grand Duchy (Echternach, Mersch, 1998).

Le passage de James W. Newcomer au Luxembourg durant la Seconde Guerre mondiale va également marquer son œuvre littéraire, et ce dans divers récits, publiés dans des revues luxembourgeoises comme Galerie, Les Cahiers luxembourgeois ou Korspronk (An American soldier in Obercorn), mais avant tout dans son recueil de nouvelles de guerre Hell. Stories out of the Wars.

James W. Newcomer est un des fondateurs de la Pate-Newcomer Collection on the Grand Duchy of Luxembourg à la Texas Christian University à Fort Worth, une importante bibliothèque et collection de documents. Il a été membre de la section historique de l’Institut grand-ducal.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    James W. Newcomer
  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    James W. Newcomer
  • Titre des périodiques
    Hémecht / Ons Hémecht / 'T Hémecht
    Noms utilisés
    James W. Newcomer

Études critiques

Membre

  • Institut grand-ducal Section historique

Archives

Citation:
Nicole Sahl, « James W. Newcomer », sous : , mise à jour du 05.02.2021, consulté le .