Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Ariel Wagner-Parker


Photo :
© Collection CNL

Ariel Wagner-Parker

AW ; Ariel Parker ; Ariel Wagner
Londres ()

Ariel Wagner-Parker grandit à Londres, où elle fréquente, de 1957 à 1961, la Sheen Gate House School et, de 1961 à 1968, la Putney High School. De 1969 à 1971 et de 1976 à 1977, elle fait des études supérieures de lettres françaises et allemandes au Somerville College de l’université d’Oxford. Dans les années 1971 à 1976, Ariel Wagner-Parker travaille à Londres, Paris et Toronto à divers postes dans le secteur des langues, notamment comme traductrice et enseignante. De 1977 à 1978, elle étudie le droit au Polytechnic of Central London et prépare, de 1978 à 1979, son accès au barreau au sein du Council of Legal Education à Londres. En 1979, elle émigre au Luxembourg, où elle travaille pour le département des ressources humaines de la Cour de justice de l’Union européenne jusqu’à sa retraite en 2005. Outre la nationalité britannique, elle possède également depuis 2009 la nationalité luxembourgeoise. Elle est l’épouse de Guy Wagner.

Ariel Wagner-Parker a traduit des textes littéraires pour les Journées de Mondorf (1995), le Printemps des poètes (2010), pour Cinq élégies à Luxembourg (2001) de Jean Sorrente et pour billersproochbiller (2010) de Josy Braun et Josée Klincker. Avec Guy Wagner, elle a été coéditrice de l’ouvrage Artiste en résidence : Pierre-Laurent Aimard à la Philharmonie de Luxembourg (2007) et du recueil de réflexions humanistes Coïncidences (2008) de Nic Klecker. Elle a publié divers articles dans Luxembourg News Digest, Tageblatt, Le Jeudi, Galerie et a écrit une chronique mensuelle intitulée In the Air dans le magazine kulturissimo, qu’elle a coédité avec Guy Wagner de 2005 à 2013.

Avec In the Air, Ariel Wagner-Parker présente un recueil de textes contenant, notamment, le récit autobiographique Home from Home, que l’auteure a écrit avec Guy Wagner et qui reçoit en 2007 le troisième prix du Concours littéraire national, placé sous le sujet « looking from outside ». Ce texte porte un regard subjectif et ironique sur le Luxembourg et ses habitants. L’auteure s’y intéresse surtout à la notion de « pays de cœur » et au processus de rapprochement culturel et psychologique à long terme. En outre, ce livre contient divers textes courts et une sélection des chroniques éponymes parues dans kulturissimo.

Cet article est signé Pascal Seil

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Ariel Wagner-Parker
  • Titre des périodiques
    kulturissimo. mensuel culturel et socio-politique
    Noms utilisés
    Ariel Wagner-Parker

Études critiques

Distinctions

Citation:
Pascal Seil, « Ariel Wagner-Parker », sous : , mise à jour du 14.05.2021, consulté le .