Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Heinrich Adolph Reuland


Photo :
© Collection CNL

Heinrich Adolph Reuland

Fr. [Frater = Frère = Bruder] Johannes vom Kreuz ; Heinrich Adolf Reuland ; Henri-Adolphe Reuland
Larochette Larochette

Pseudonymes : H.A.R.

Dès son enfance, Heinrich Adolph Reuland est condamné à se déplacer à l’aide d’une béquille, en raison de plusieurs fractures d’une jambe mal guéries. Il accomplit une formation de tailleur. En 1855, il s’installe à Arsdorf avec sa famille, qui en 1868 revient à Larochette, où il préside l’Association des artisans pendant plusieurs années tout en en étant le bibliothécaire. Devenu relieur, Reuland bénéficie du soutien et de l’encouragement du curé Johann Jakob Didier. En 1889, il reprend l’atelier de sa sœur Thérèse, devenue religieuse dans l’ordre des carmélites. Situé à Luxembourg-ville, cet atelier fabrique des broderies et des peintures à l’aiguille présentant des motifs religieux. En 1890, Reuland entre lui aussi en tant que tertiaire dans l’ordre des carmes, au sein duquel il porte dès lors le nom de frère Jean de la Croix.

Heinrich Adolph Reuland a écrit de la littérature de divertissement ainsi que des histoires de chevalerie et d’aventures pour la jeunesse, dans lesquelles il propose une vision romantique de l’histoire et des légendes, à l’attention du grand public. Par ailleurs, il a publié de la littérature d’édification et des poèmes en dialecte de Larochette. Autodidacte en matière de géographie et d’histoire, il a fait l’éloge des paysages de la vallée de l’Ernz, de la localité de Larochette et de la région de l’Oesling. 

Heinrich Adolph Reuland fait ses débuts littéraires en 1863 avec le récit Homburg und Heringen oder Die Todfeinde, publié dans le Luxemburger Wort. À partir de 1883, il est écrivain indépendant et collaborateur de journaux, de magazines et d’annuaires luxembourgeois et étrangers, tels que Das Luxemburger Land, Das Vaterland, Luxemburger Marienkalender ou encore Luxemburger Hauskalender. Il a entretenu des correspondances avec Martin Blum, Jakob Prott et Jean-Baptiste Olaf Fallize ainsi qu’avec Wilhelm Herchenbach à Düsseldorf et Nicolas Gonner à Dubuqe (IA, États-Unis). Il a réalisé notamment une série de livres pour le compte de Nicholas Gonner, qui en a fait cadeau aux fidèles abonnés de son journal, la Luxemburger Gazette. Der Raubritter von Heringen und der Kreuzfahrer von Fels est une adaptation littéraire de la légende de la fontaine du château de Larochette ; le même motif a été repris par Nik Welter dans Der Burgfrau Tod et par Bernard Pir dans Raubritter und Kreuzfahrer.

Cet article est signé Roger Muller

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Sonndesblad / Luxemburger Sonntagsblatt / Luxemburger Sonntagsblättchen (Luxemburger Sonntags-Blättchen für Stadt und Land)
    Noms utilisés
    Heinrich Adolph Reuland
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Gazette [Dubuque]
    Noms utilisés
    Heinrich Adolph Reuland
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Hauskalender
    Noms utilisés
    Heinrich Adolph Reuland
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Land (Das). Organ für vaterländische Geschichte, Kunst und Literatur
    Noms utilisés
    H.A.R.
    Heinrich Adolph Reuland
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Volksblatt (1880-1891). Politisches Beiblatt zum Luxemburger Sonntagsblatt
    Noms utilisés
    Heinrich Adolph Reuland
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Heinrich Adolph Reuland
  • Titre des périodiques
    Marienkalender / Luxemburger Marienkalender / Lëtzebuerger Panorama
    Noms utilisés
    H.A.R.
    Heinrich Adolph Reuland
  • Titre des périodiques
    Obermosel-Zeitung / OMZ
    Noms utilisés
    Heinrich Adolph Reuland
  • Titre des périodiques
    Vaterland (Das). Wochenblatt für Luxemburgische National-Literatur
    Noms utilisés
    Heinrich Adolph Reuland

Études critiques

Membre

  • Luxemburger Brotherhood of America

Archives

  • BNL Ms 408
Citation:
Roger Muller, « Heinrich Adolph Reuland », sous : , mise à jour du 19.02.2021, consulté le .