Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Georges Erasme Muller


Photo :
© Wolfgang Osterheld/Collection CNL

Georges Erasme Muller

G.E. Muller ; Georges E. Muller
Dudelange Esch-sur-Alzette

Pseudonymes : Georges Erasme ; George Erasmus ; Jeanne-M. Gradwohl

Georges Erasme Muller, fils d'un ingénieur directeur d'usine, fréquenta l'école primaire à Esch/Alzette, de 1937 à 1941 le Gymnase d'Echternach et, à partir de 1941, l'École normale supérieure à Esch/Alzette, appelée alors "Staatliche Oberschule für Jungen". Pour des raisons de santé, il fut dispensé de l'enrôlement forcé dans la Wehrmacht. Il fut membre de l'Unio'n. Après la guerre, il fit des études de médecine à Luxembourg (1944-1945), à Strasbourg (1945-1948), à Paris (1948-1951), à Londres (1951-1952), avec une bourse du British Council, et à Indianapolis (1953-1955), avec une bourse du programme Fulbright. À Indianapolis, il enseigna parallèlement la neurologie. De 1955 jusqu'en 1982, il travailla comme psychiatre et neurologue à Esch/Alzette et à Niederkorn; en 2001, il ferma son cabinet. Il rédigea trente-cinq études spécialisées en trois langues et fit office d'interprète lors de congrès internationaux. Il fut membre fondateur et secrétaire de la Société luxembourgeoise de neurologie, psychiatrie et électroencéphalographie et avait le projet d'aménager une cité européenne du cerveau en Alsace. Son étude sur la réhabilitation des blessés au cerveau, Die europäische Siedlung zur Rehabilitation von Hirnverletzten lui valut le Prix Glaxo en 1978.

Georges Erasme Muller écrit en français. Ses premiers ouvrages, réalisés entre 1948 et 1970, comprennent six récits et plusieurs récits de voyage en Israël, aux États-Unis et en Alsace, parus dans Les Cahiers luxembourgeois, Les Pages de la SELF et Les Nouvelles Pages de la SELF. À partir de 1989, la guerre devint un thème central de ses ouvrages. Etant marié à une anglaise qui travaillait dans les milieux du théâtre, il écrit deux pièces de théâtre, publiées main non créés, évoquant l'histoire de Luxembourg (Mélusine, La Trêve). Dans les deux tomes de la chronique familiale De Friedland au Blitzkrieg 1807-1940, dans Témoins de Tourmentes et dans de brefs récits documentaristes, parus dans d'Lëtzebuerger Land, il présente la guerre comme une expérience personnelle, une tragédie familiale et une expérience historique européenne. En 1989, année du cent-cinquantenaire de l'indépendance du Luxembourg, Georges Erasme Muller publia How to remain what you are, dans lequel il exprime quelques vérités à l'égard du Grand-Duché sur un ton satirique. Il y présente de manière caricaturale entre autres les mythes de l'identité nationale, ainsi que des personnalités historiques luxembourgeoises et se moque de la mentalité luxembourgeoise. Par la suite, cet ouvrage, rédigé en anglais, fut traduit en italien, en français, en espagnol, en néerlandais, en allemand, en luxembourgeois, en portugais et en tchèque et vendu à plus de 20 000 exemplaires. Georges Erasme Muller assura lui-même la traduction française.

Les romans à caractère autobiographique Armand et les chimères hippocratiques et Věra, ou, Le sens de la continuité parurent d'abord sous forme de romans-feuilletons dans d'Lëtzebuerger Land. Dans la tradition du roman d'apprentissage, ils relatent le processus de l'individualisation d'un jeune neurologue et son histoire d'amour avec une Tchèque. Les romans ont pour sujet la construction de l'identité des individus à travers la perception des autres comme expérience psychique, individuelle et collective d'un côté et sur fond d'histoire européenne de l'autre côté.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Arts et lettres. publication de la Section des arts et des lettres de l'Institut grand-ducal
    Noms utilisés
    Georges Erasme Muller
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Georges Erasme Muller
  • Titre des périodiques
    forum. fir kritesch Informatioun iwer Politik, Kultur a Relioun
    Noms utilisés
    Georges E. Muller
  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Georges Erasme Muller
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
    Noms utilisés
    Georges Erasme Muller
  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Georges Erasme Muller
  • Titre des périodiques
    Nouvelles Pages de la SELF (Les)
    Noms utilisés
    Georges Erasme Muller
  • Titre des périodiques
    Pages de la SELF (Les)
    Noms utilisés
    Georges Erasme

Études critiques

Membre

  • SELF / S.E.L.F. - Société des écrivains luxembourgeois de langue française
Citation:
Claude D. Conter, « Georges Erasme Muller », sous : , mise à jour du 16.10.2018, consulté le .