Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Metty Barbel


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Metty Barbel

Berdorf Luxembourg

Metty Barbel fréquente d’abord l’école primaire de Berdorf, puis le Lycée d’Echternach et l’École normale d'instituteurs à Luxembourg. Après l’occupation du Grand-Duché par les Allemands en 1940, il s’engage dans la résistance antinazie. En tant que membre de l’organisation de résistance Lëtzebuerger Patrioten-Liga (LPL), il est arrêté par la Gespapo le 4 mai 1942 et emmené à la Villa Pauly. Par la suite, il est déporté dans le camp de concentration de Hinzert puis, à partir de janvier 1943, dans celui de Natzweiler-Struthof, d’où il parviendra à fuir. Après la guerre, il reprend ses études et devient, en 1945, instituteur, d’abord à Niederbesslingen et ensuite à Luxembourg-ville.

Dans ses mémoires, publiés après sa mort, Metty Barbel raconte ses souvenirs de la Seconde Guerre mondiale. Il relate ses actions dans le groupe de résistance LPL à Berdorf, son arrestation et les interminables interrogatoires menés par la Gestapo. Il décrit en détail les peines (parmi lesquelles la faim, la douleur et l’humiliation) endurées quotidiennement dans les camps de concentration de Hinzert et Natzweiler-Struthof, ainsi que sa fuite, organisée par des résistants français, et son retour au Luxembourg.

Cet article est signé Josiane Weber

Publications

Études critiques

Citation:
Josiane Weber, « Metty Barbel », sous : , mise à jour du 25.09.2020, consulté le .