Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Dana Rufolo


Photo :
© Collection CNL

Dana Rufolo

Dana Rufolo-Hörhager
New York, NY ()

Dana Rufolo est la fille d’un couple de diplomates italo-américains. Elle passe son enfance et son adolescence aux États-Unis, aux Caraïbes, en Turquie et en Suisse. Après son baccalauréat à Izmir en 1966, elle fait des études de lettres anglaises et américaines à l’université de Californie et d’art dramatique à l’université du Wisconsin. Sa thèse de doctorat porte sur The Plays of Edward Albee. 1959-1980. Experiments in Dramatic Form. De 1982 à 2015, elle vit au Luxembourg, où elle enseigne l’anglais, d’abord au lycée de l’École privée Notre-Dame Sainte-Sophie, puis au Centre de langues. Elle organise des ateliers de théâtre pour adultes et adolescents au Lycée de garçons à Luxembourg, entre autres en collaboration avec Janine Goedert. En 2002, elle entame des études de psychothérapie avec une spécialisation en dramathérapie à l’Université du Luxembourg. Depuis 2006, elle dirige le Theatre Research Institute Europe (TRIE), dont elle est la fondatrice. En 2015, Dana Rufolo et le TRIE s’installent à Constance.

Dana Rufolo écrit exclusivement en anglais. Elle est l’auteure de pièces de théâtre, de poèmes narratifs, d’essais, d’articles et de critiques théâtrales. Ses drames, pour la plupart inédits, ont été représentés dans le cadre de l’Ann Arbor Experimental Theater Festival, à Luxembourg ou encore à Constance. Hurt, Dignified, une pièce sur des réfugiés et l’exclusion sociale, est créée en 2007 à Dudelange. Plusieurs de ses pièces ont été montées au Théâtre du Centaure à Luxembourg, parfois en traduction française : Bitter Tears, Sweet Life (2007), Coup de théâtre (2008) ou Femmes… à bas les barrières et les stéréotypes (2009). Des participants d’un atelier créatif à Dessau font évoluer le poème narratif Joyn (2013) en performance théâtrale avec éléments multimédias et danse. Dana Rufolo est en outre coauteure de la performance Störfälle, représentée en 2015 à Constance. We are Plagued with the Thoughts of Death (publiée en 2020 dans Plays International) fait partie d’une série de courtes pièces thématisant l’épidémie du Covid-19. L’action se déroule sous forme de théâtre dans le théâtre et est décalée de 50 ans vers le futur. À cette époque, de vagues souvenirs du confinement de 2020 remontent durant une nouvelle épidémie.

Dans le dialogue rimé I Am Viola da Gamba of the Singing Building (2005), une viole de gambe raconte à la première personne son histoire et sa vie. Ce poème épique a été mis en musique par Philippe Partridge et créé au Conservatoire de Luxembourg en 2013. Dana Rufolo aborde souvent la situation d’un migrant qui observe une culture étrangère et transpose ses impressions dans des œuvres artistiques. Elle a été membre de la LSV jusqu’à la dissolution de celle-ci en 2016 et est membre fondatrice du Creative Writing Club, dont elle coédite l’anthologie Writing from a Small Country (2004), qui contient également des textes de sa plume. D’autres textes sont inclus dans l’anthologie D'Waasser am Mond (2004).

Dana Rufolo rédige et traduit également des critiques de pièces de théâtre et de livres pour la revue Plays International & Europe, dont elle est la rédactrice en chef depuis 2016, mais aussi pour Theatre Journal, Nouvelle Europe et Radio 100,7. Elle publie des textes sur le théâtre, dont des contributions sur les pièces tardives de Tennessee Williams dans l’anthologie Violence in American Drama (Jefferson, NC, 2011), sur Collective playwriting in foreign language teaching (2011) ou sur des personnages dramatiques liés à a Shoah dans le volume Transatlantic Perspectives on American Responses to the Holocaust (2017). Des poésies, des récits et des essais paraissent dans Grénge Spoun et Revue luxembourgeoise de littérature générale et comparée. En 2001, Dana Rufolo réalise un vaste dossier intitulé Literature in Luxembourg pour Apertura Magazine, le journal des collaborateurs de la Banque européenne d’investissement.

Dana Rufolo a été récompensée à plusieurs reprises lors du Concours littéraire national : en 1998 avec l’essai The Forest of Luxembourg (publié dans Der Augenblick schwebt über dem Fluß, 1999), en 2002 avec la pièce de théâtre pour enfants Mirror-Lake and Me-Me et en 2011 avec le poème Joyn : A Marriage Made in Mega-heaven. En 2006, son récit An Olympic Life est récompensé lors du concours « Sport et littérature » du Comité international olympique. En 2020, un article sur le théâtre reçoit le Carlos Porto International Journalism Award. En 2019, elle intègre en tant que membre internationale la League of Professional Theatre Women des États-Unis.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Apertura Magazine
    Noms utilisés
    Dana Rufolo
  • Titre des périodiques
    Nuova Europa = Nouvelle Europe = NEeuropa. arts, letters, science
    Noms utilisés
    Dana Rufolo
  • Titre des périodiques
    Plays International
    Noms utilisés
    Dana Rufolo
  • Titre des périodiques
    Revue luxembourgeoise de littérature générale et comparée / RLLGC
    Noms utilisés
    Dana Rufolo
  • Titre des périodiques
    woxx / Grénge Spoun. déi aner Wochenzeitung = l’autre hebdomadaire
    Noms utilisés
    Dana Rufolo

Études critiques

Distinctions

Membre

  • Creative Writing Club / Creative Writing Consortium
  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]
  • Théâtre du Centaure

Archives

Citation:
Nicole Sahl, « Dana Rufolo », sous : , mise à jour du 26.10.2021, consulté le .