Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Tony Bastian


Photo :
© Collection Famille Bastian

Tony Bastian

Luxembourg Luxembourg

Pseudonymes : T.B.

Tony Bastian est fils de cordonnier. Après l’école primaire, il fréquente l’École industrielle et commerciale à l’Athénée de Luxembourg, où il passe son baccalauréat. Ensuite, il est nommé fonctionnaire à l’Office des statistiques. Très tôt, il est séduit par les idées nationalistes de Lucien Koenig et devient membre des associations Jongletzebuerg, Nationalunio'n et Hémechtssprôch.

Dans les années 1910 et 1920, Tony Bastian écrit des textes et des chansons satiriques pour les revues de l’Union dramatique, entre autres Kss… Kss… Kss…, en collaboration avec Jean-Pierre Gelhausen, et A gewichst, mis en musique par Emile Boeres. Une sélection de ses poèmes, chansons et récits a été publiée sous le titre Mat Laachen a Kraischen dans une édition spéciale d’Eis Sprooch (association Actioun Lëtzebuergesch). Plusieurs de ses poèmes ont été mis en musique par Victor Goldschmit. La langue de Tony Bastian se distingue par l’utilisation du dialecte tel qu’il est parlé dans la ville de Luxembourg.

Cet article est signé Roger Muller

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Eis Sprooch (Eis Sprooch). Veräinsblaat fir alles waat lëtzebuurgesch ass
    Noms utilisés
    Tony Bastian

Études critiques

Membre

  • Hémechtssprôch / Heemechtssprooch
  • Jongletzeburg
  • Nationalunio'n - Letzeburger Nationalunio'n
  • Revue (Theater)
  • Union dramatique
Citation:
Roger Muller, « Tony Bastian », sous : , mise à jour du 25.09.2020, consulté le .