Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Pol Clemen


Photo :
© Collection CNL

Pol Clemen

Paul Clemen
Luxembourg Luxembourg

Pseudonymes : Jangharé

Pol Clemen est le père de Céline Clemen, tandis que son épouse Catherine Kowalsky est la sœur d’Alfred Kowalsky. Il intègre la fonction publique en tant que conservateur des hypothèques. Président honoraire de l’Union dramatique et secrétaire du comité pour l’aménagement d’un monument Dicks-Lentz, il contribue entre 1893 et 1900 au journal satirique De Letzeburger. Humoristisch-satirisches Wochenblatt, rédigé par Charles Praum.

Pol Clemen figure comme auteur et acteur principal des sessions carnavalesques organisées par l’Union dramatique à la Villa Louvigny. Cependant, il tire sa notoriété avant tout de sa collaboration avec Lexi Brasseur dans le cadre des revues présentées sous le titre Letzeburger Flautereien au tournant du XXe siècle. Par ailleurs, il a publié le guide IIlustrirter Humoristischer Führer durch Luxemburg sous le pseudonyme de Jangharé. Il s’agit d’un hommage à ce qu’on appelle le « Lëtzebuergerdäitsch » (allemand luxembourgeois). Pol Clemen a été de même collaborateur du dictionnaire Wörterbuch zur luxemburgischen Mundart, paru en 1906. Quelques-uns de ses poèmes, comme Mir radlen, D’Crèche et Ons Sprôch, ont été mis en musique par Joseph Alexandre Müller.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Letzeburger (De). Humoristisch-satirisches Wochenblatt
    Noms utilisés
    Pol Clemen
    Jangharé

Études critiques

Membre

  • Luxemburgische Sprachgesellschaft (1924-35)
  • Revue (Theater)
  • Union dramatique
  • Verein für Luxemburger Geschichte, Litteratur und Kunst /[auch Verein für vaterländische Litteratur, Geschichte und Kunst] (Hémecht)
  • Wörterbuch der luxemburgischen Mundart (1906)
Citation:
Germaine Goetzinger, « Pol Clemen », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .