Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Sophie Gitzinger


Photo :
© Collection CNL

Sophie Gitzinger

Luxembourg

Originaire de Mertert, Sophie Gitzinger fait ses études primaires à Wasserbillig et ses études secondaires au Lycée classique d’Echternach (1999-2006). Elle poursuit des études de lettres françaises, puis anglaises à l’Université du Luxembourg (2006-2010) et jusqu’en 2013 à l’université de Stirling (Royaume-Uni). Depuis lors, elle enseigne le luxembourgeois dans le cadre de formations pour adultes proposées par diverses organisations. Elle est la sœur jumelle de Catherine Gitzinger.

Sophie Gitzinger commence à publier des textes à l’invitation de René Welter et de Laurent Fels. Elle collabore aux publications collectives Interstices de vie, et Les Mots vert et orange. Die Worte grün und orange (Sulzbach, 2007, 2010), Erzieltes, Gedichter a Lidder (2020) ainsi qu’à la Revue littéraire (2008) et aux Cahiers de poésie (2008). Elle s’essaie à la poésie et au théâtre. Éphéméride poétique propose un voyage à travers le temps au fil des mois d’une année poétique. Le recueil de poésie bilingue Attendre que les mots filent. Warten auf dass die Worte fliessen est dédié à la création langagière proprement dite. Dans la comédie à caractère philosophique Parce que tout est noir ou blanc, Sophie Gitzinger oppose deux personnages représentés par les deux couleurs antinomiques, qui lui permettent par l’humour et des dialogues vivement menés de dégager deux types d’êtres humains, deux philosophies qui rivalisent d’influence. Le recueil Mirror Horror regroupe des poèmes multilingues en vers libres. Dans ceux-ci, le « je » poétique explore différents états d’âme et joue avec son identité fragmentée, qui, en même temps et par reflets, se dévoile et se voile. La pièce inédite Because Everything Is Black and White, traduite par Sophie Gitzinger elle-même, est créée à l’Université du Luxembourg le 20 mai 2009, dans le cadre du cours « Performance, Presentation and Communication » du bachelor en cultures européennes.

En 2018 paraît Vill Gléck am neie Joer dans la collection Timba des éditions Kremart. Le lecteur y suit les réflexions d’une jeune femme qui fait le point sur sa vie et tente de concilier ses propres aspirations avec les attentes de son entourage et de la société. Lorsque sa vie est bouleversée par la découverte d’une tumeur, elle laisse derrière elle ses vieilles habitudes et se met à reconsidérer l’importance du succès matériel et personnel.

En 2017 paraît le livre d’artiste Walking Transparence dans un tirage limité à 20 exemplaires. Cette collection de feuillets mobiles superpose poèmes visuels en langues française, allemande et anglaise et photographies artistiques. L’artiste allemand Wol Müller a combiné l’ensemble de ces éléments avec une bande sonore pour réaliser un clip vidéo. Ce clip se trouve sur le DVD accompagnant l’œuvre.

Sous le titre Heiansdo: Texter fir Lëtzebuergesch ze üben an ze verstoen, elle publie en 2017, en collaboration avec sa sœur, un manuel de langue luxembourgeoise axé sur la grammaire et la compréhension écrite, à partir de textes rédigés par les deux auteures elles-mêmes. En 2021, paraît une nouvelle édition revue et augmentée du manuel.

Cet article est signé Frank Wilhelm et Claude Kremer

Publications

Études critiques

Membre

  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]
Citation:
Frank Wilhelm/Claude Kremer, « Sophie Gitzinger », sous : , mise à jour du 05.10.2021, consulté le .