Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Pit Hoerold


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Pit Hoerold

Piet Hoerold
Bettembourg

Après avoir fréquenté l’école primaire à Bettembourg et passé son baccalauréat au Lycée Hubert Clement à Esch-sur-Alzette en 1975, Pit Hoerold fait des études artistiques et devient agent publicitaire, éditeur et musicien indépendant. Dans Cool Feet, déi populärste Lëtzebuerger Rockband vun allen Zäiten (2003), il fait le portrait d’un groupe de rockers luxembourgeois fort connus. Il est l’auteur d’une brochure sur l’orthographe luxembourgeoise intitulée Yuppiii, mir léiere lëtzebuergesch schreiwen, mir léiere lëtzebuergesch schreiwen (1992) et publie des articles dans Lëtzebuerger Almanach ’87, Les Cahiers luxembourgeois et Eis Sprooch (association Actioun Lëtzebuergesch).

Pit Hoerold écrit des poèmes en allemand. Dans Paris-Londres, assemblage d’instantanés réalisés dans le cadre d’une série de voyages, on trouve aussi des passages en luxembourgeois. Dans transit, il dresse un bilan de ses vingt-cinq ans d’activité poétique. Il considère son lieu de naissance, Bettembourg, qui est à la fois un important nœud ferroviaire et un point de passage vers la France, comme un symbole du provincialisme. La poésie de Pit Hoerold se présente sous le signe de la distanciation : il ne s’agit pas de montrer la réalité sous des traits idylliques, mais de présenter tout l’ennui et tout l’effroi qu’elle engendre au quotidien. Le langage poétique de Pit Hoerold, qui se distingue par des déformations sémantiques et des extrapolations absurdes, sert à transmettre la critique sociale, ce qu’il exprime dans les deux volumes de Taschengedichte. Le recueil de poèmes in die augen, in die ferne, still ins ohr, paru en 2019, comprend des textes en allemand, en français et en luxembourgeois, qui invitent à une réflexion sur le lien entre l’expérience individuelle et l’histoire collective. Bettembourg y reprend le rôle de plaque tournante au centre des souvenirs personnels de l’auteur et de ses observations de la vie quotidienne.

Dans la pièce En zweete Fabesch Fränz, Pit Hoerold combine deux de ses passions, le théâtre et le cyclisme, et observe la fierté nationale sous différents aspects. Le personnage principal, un ancien coureur amateur devenu conducteur de voiture-balai lors de compétitions cyclistes, s’étonne du fait que son compatriote et homonyme, François Faber, ait pu gagner le Tour de France en 1909. En même temps, Pit Hoerold évoque les problèmes de la quête d’identité entre la connaissance qu’on a de soi-même et le regard des autres.

Par ailleurs, Pit Hoerold écrit de la littérature pour enfants en luxembourgeois : des poèmes, la pièce de théâtre Haut as Päiffeneijooschdag, une sorte de comédie policière, et le récit D’Tip an den Top qui raconte un voyage autour du monde censé attirer l’attention sur la situation des enfants dans différents pays. Enfin, Pit Hoerold a écrit les dialogues de huit chansons du disque de Billy geet op d’Rees. En 2010 paraît le CD Glücksritter, avec un choix de poèmes en allemand et en luxembourgeois lus par l’auteur. Pit Hoerold est un des co-initiateurs du concours littéraire pour jeunes Prix Laurence, qui se déroule depuis 2015 dans le cadre du festival LiteraTour de la Commune de Bettembourg. Le but est non seulement d’encourager les jeunes à se lancer dans l’écriture, mais aussi de leur fournir une occasion de présenter leurs textes au public. Anouk Mahr, Antoine Pohu et Tom Weber sont parmi les lauréats. Pit Hoerold a été membre de la LSV.

Cet article est signé Frank Wilhelm et Claude Kremer

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Pit Hoerold
  • Titre des périodiques
    Eis Sprooch (Actioun Letzebuergesch)
    Noms utilisés
    Pit Hoerold
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Almanach. Red.: Georges Hausemer ; Gestalt.: Heng Ketter
    Noms utilisés
    Pit Hoerold

Études critiques

Membre

  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]
Citation:
Frank Wilhelm/Claude Kremer, « Pit Hoerold », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .