Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Nic Scharff


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Nic Scharff

Nicolas Scharff
Vichten Luxembourg-Eich

Pseudonymes : Big Clunnes ; Topert Maulnet ; N.S. ; Uhu

Nic Scharff fréquenta l'école primaire à Vianden et le Gymnase à Echternach. Après avoir participé à la grève des lycéens, il fut interné au camp d'éducation à Burg Stahleck et, en 1942, enrôlé de force dans la Wehrmacht. Après la guerre, Nic Scharff fut employé au ministère des Finances.

Nic Scharff publia sous différents pseudonymes des années 1960 aux années 190 des commentaires satiriques et des aphorismes sur la politique et la société luxembourgeoises dans d'Lëtzebuerger Land et sa page satirique d'Ländchen. Dans le recueil de poésie Scharff gewürzt, il présente de manière humoristique et caricaturale des irrégularités au quotidien, commente de façon satirico-mélancoliques des états d'âme et évoque des événements insolites.

Rédigés en 1946, les souvenirs de Nic Scharff Der Tod war unser Begleiter furent édités à titre posthume. Ils contiennent sous forme diaristique ses expériences sur le front de l'Est et dans les camps de prisonniers.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
    Noms utilisés
    Nic Scharff
    N.S.
    Topert Maulnet
    Big Clunnes
    Uhu

Études critiques

Citation:
Claude D. Conter, « Nic Scharff », sous : , mise à jour du 09.03.2020, consulté le .