Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Maurice Letellier

Luxembourg Luxembourg

Maurice Letellier est le fils de Virginie Letellier. Il est avocat et prend en 1892, à la mort de son père, la succession de celui-ci à la tête de la Société des chemins de fer Guillaume-Luxembourg. Il siège au conseil d’administration du Casino bourgeois de Luxembourg et est président honoraire de la Société de Saint-Vincent-de-Paul. En 1898, il fait partie des signataires de la pétition pour la fondation d’une crèche à Luxembourg. Il était lié d’amitié avec Georges de Scherff.

Outre des écrits juridiques, Maurice Letellier a publié deux longs récits de voyage. Dans Lettres d’Orient, il fixe ses impressions recueillies lors d’un voyage au Proche-Orient et au Moyen-Orient de février à juillet 1887. Ces notes sous forme de carnet de voyage paraissent dans un premier temps dans la rubrique culturelle du Journal de Luxembourg. Elles permettent un aperçu sur les voyages de membres de la grande bourgeoisie à l’époque des débuts du tourisme organisé. À travers la Norvège et Spitzbergen voit le jour suite à un voyage en Norvège dans les années 1890. Dans cette chronique, dont de premiers extraits paraissent en 1895 et 1896 dans le Luxemburger Wort, l’auteur décrit les paysages, commente le folklore, l’histoire et la culture contemporaine du pays et raconte ses rencontres et ses expériences en cours de voyage.

Cet article est signé Pierre Marson

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Journal de Luxembourg [1884-1887]
    Noms utilisés
    Maurice Letellier
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Maurice Letellier

Études critiques

Membre

  • Bürgerkasino = Casino bourgeois
Citation:
Pierre Marson, « Maurice Letellier », sous : , mise à jour du 15.01.2021, consulté le .