Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Hubert Clement


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Hubert Clement

Hubert Clément
Paris () Esch-sur-Alzette

Pseudonymes : Dixi ; H.C.

Hubert Clement, dont le nom s’écrit parfois aussi Clément, est le cousin de Frantz Clément et l’époux d’Henriette Clement-Besseling. Il fréquente l’École normale d’instituteurs de 1906 à 1909 avant d’enseigner à Bigonville et, à partir de 1912, à Esch-sur-Alzette. Il fonde le syndicat indépendant des enseignants Verband der Bildungsarbeiter, intégré en 1917 dans la Fédération syndicale luxembourgeoise, dont il a été le président. En décembre 1928, le conseil d’administration de l’imprimerie coopérative nomme Clement directeur du quotidien Escher Tageblatt. À partir de 1933, il est aussi l’éditeur de l’hebdomadaire Luxemburger Illustrierte Wochenschrift A-Z.

Hubert Clement est bourgmestre d’Esch-sur-Alzette de 1935 à 1940 et rédige le Manuel du conseiller communal contenant la législation communale à l’usage politique (1955). Pendant la guerre, il s’exile en France et en Suisse. Après la guerre, il est élu député du parti socialiste pour trois ans et devient, en 1952, membre du Conseil d’État. Depuis 1971, le Lycée de jeunes filles à Esch-sur-Alzette porte son nom.

Hubert Clement fait partie des initiateurs du mouvement pour l’éducation populaire et est secrétaire général de la Fédération des associations pour l’éducation populaire de 1916 à 1925. Entre 1916 et 1921, il œuvre en outre en tant que bibliothécaire général de cette fédération. Également actif au sein du mouvement ouvrier et syndical, il fonde le centre de formation pour ouvriers en 1921.

En 1916 et 1917, Hubert Clement publie des légendes autour du Zolwerknapp, du Mont Saint-Jean et d’Esch-sur-Alzette dans le journal Zeitung für kleine Leute, édité par Arthur Hary, ainsi que dans les annuaires de ce même périodique. Hubert Clement est longtemps collaborateur de Luxemburger Lehrerzeitung et Les Cahiers luxembourgeois.

Dans les années 1930, le quotidien Escher Tageblatt, dirigé par Hubert Clement, ainsi que l’hebdomadaire A-Z servent de forum aux intellectuels antifascistes. Le quotidien publie notamment de nombreux articles d’émigrés comme Maria Gleit, Walther Victor et Karl Schnog, lequel rédige en outre la rubrique Weltwochenschau. Hubert Clement propose aux écrivains émigrés une collaboration rémunérée. En collaboration avec Frantz Clément, Albert Hoefler, Joseph-Émile Muller et Emil Marx forment alors un contrepoids face à la littérature conservatrice de la Gedelit, l’association luxembourgeoise de promotion de la littérature et de l’art allemands.

Cet article est signé Claude D. Conter

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    A l'écoute. Programmes détaillés de l'I.N.R. & Radio-Luxembourg
    Noms utilisés
    Hubert Clement
  • Titre des périodiques
    A-Z Luxemburger Illustrierte
    Noms utilisés
    Hubert Clement
  • Titre des périodiques
    arme Teufel (Der). Organ der sozialdemokratischen Arbeiterpartei Luxemburgs
    Noms utilisés
    Dixi
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Hubert Clement
  • Titre des périodiques
    Kampf (Der). Wochenschrift der Kommunisten Luxemburgs
    Noms utilisés
    Dixi
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Lehrer-Zeitung (Luxemburger Lehrerzeitung). Organ des Luxemburger Lehrerverbandes
    Noms utilisés
    Hubert Clement
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Volksbildungskalender
    Noms utilisés
    Hubert Clement
    H.C.
  • Titre des périodiques
    Neue Luxemburger Kalender (Der). Eine Publikation von Tony Jungblut
    Noms utilisés
    Hubert Clement
  • Titre des périodiques
    Schmiede (Die)
    Noms utilisés
    Dixi
  • Titre des périodiques
    Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
    Noms utilisés
    H.C.
    Dixi
    Hubert Clement
  • Titre des périodiques
    Voix des Jeunes (La) (Voix (La))
    Noms utilisés
    H.C.
  • Titre des périodiques
    Zeitung für kleine Leute
    Noms utilisés
    Hubert Clement

Études critiques

Membre

  • ALJ - Luxemburger Journalistenverband (1925-2017)
  • Quille (La)
  • Société des Treize
  • Volksbildungsverein = Allgemeiner Volksbildungsverein für das Großherzogtum Luxemburg = Association d'éducation populaire
Citation:
Claude D. Conter, « Hubert Clement », sous : , mise à jour du 16.03.2021, consulté le .