Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Roland Harsch


Photo :
© Philippe Matsas/CNL

Roland Harsch

Luxembourg

Pseudonymes : R.H.

Fils d’un musicien militaire, Roland Harsch fréquente l’école primaire de Weimerskirch et le Lycée de garçons de Luxembourg tout en suivant des cours de piano chez Victor Fenigstein et d’harmonie chez Jules Krüger au Conservatoire de Luxembourg. Par la suite, il étudie les lettres allemandes et anglaises à Vienne et à Trèves. De 1973 à 1975, Harsch est chargé de cours de piano à l’école de musique d’Echternach. En 1976, il devient professeur d’allemand, d’abord au Lycée classique de Diekirch, ensuite au Lycée Michel Rodange à Luxembourg et, de 1998 jusqu’à sa retraite en 2011, au Lycée de garçons à Luxembourg.

Depuis 1989, Harsch écrit des poèmes, des nouvelles et des pastiches ironiques et parodiques, consacrés à la musique et à la littérature dans Récré, Les Cahiers luxembourgeois, Warte-Perspectives, Le Phare, d’Lëtzebuerger Land, woxx et Den neie Feierkrop. Des textes ont paru également dans (K)eng Schnapsidee, le livre en hommage à Mario Fioretti, et dans plusieurs anthologies de la foire du livre Walfer Bicherdeeg (2003, 2006, 2007, 2009, 2012) ; un de ses poèmes est à la base du livre d’artiste Stiller Ozean de Mariette Flener-Müller. Un sujet récurrent dans ses textes, qui doivent beaucoup aux jeux de mots, est le quotidien scolaire, qu’il décline sous toutes ses facettes dans le recueil Duda. Kurioses aus dem Rotstiftmilieu. Dans le recueil Wintertrip, illustré par le photographe Guy Mathey, Harsch accompagne des originaux du cycle romantique Die Winterreise, composé par Franz Schubert sur des poèmes de Wilhelm Müller, d’adaptations et créations propres. Dans ses vers parodiques, portés par les jeux de mots tendant à l’ironie et emplis de citations et allusions littéraires, il varie et redécline au goût du jour les sujets classiques et intemporels de la solitude et du délaissement. Dans Dat grousst Féissbuch (2019), illustré par Michel Geimer, Harsch examine la place du pied dans la littérature, l’art, la musique et la société en convoquant des proverbes et des ambiguïtés lexicales qui génèrent des jeux de mots. Une catégorisation ironique fournit une structure ludique à l’art de conter, qui combine poèmes humoristiques, pastiches, anecdotes et aphorismes à des digressions sur des sujets liés au pied. Un spectacle de cabaret avec des textes de Harsch est représenté au Théâtre des Capucins début 2001. Sa pièce de théâtre Spielverderber, qui met en scène un pianiste qui refuse de jouer, est présentée lors de la première Foire de théâtre du Centre national de littérature, et reprise en 2004 à Luxembourg et à Zurich avec André Jung dans le rôle principal. En 2005, le texte paraît dans Récré.

En 1990, Harsch reçoit le prix Gëllene Schniewel lors du Saarländischer Mundartwettbewerb, où il est également récompensé en 1991, 1996 et 1997. En 2001, Laub und Nadel lui vaut le prix Servais, alors qu’un de ses poèmes est récompensé lors du Concours littéraire national et publié dans l’anthologie À sept voix (2002). En 2015, son recueil de poésie et de prose Rasch(t)Auer se voit décerner le Lëtzebuerger Buchpräis dans la catégorie fiction. Harsch a été membre de la LSV jusqu’à la dissolution de celle-ci en 2016.

Cet article est signé Gast Mannes et Nathalie Jacoby

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Roland Harsch
  • Titre des périodiques
    Eis Sprooch (Actioun Letzebuergesch)
    Noms utilisés
    Roland Harsch
  • Titre des périodiques
    Feierkrop (De) / neie Feierkrop (Den) / DNF. onofhängegt zatirescht Wocheblat
    Noms utilisés
    Roland Harsch
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
    Noms utilisés
    Roland Harsch
    R.H.
  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Roland Harsch
  • Titre des périodiques
    Phare (Le). Kulturelle Beilage - Point de vue culturel
    Noms utilisés
    Roland Harsch
  • Titre des périodiques
    Récré / Ré-création / Ausbléck. Magazine culturel de l'APESS
    Noms utilisés
    Roland Harsch
  • Titre des périodiques
    Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
    Noms utilisés
    Roland Harsch
  • Titre des périodiques
    woxx / Grénge Spoun. déi aner Wochenzeitung = l’autre hebdomadaire
    Noms utilisés
    Roland Harsch

Études critiques

Distinctions

Membre

  • LGV - Luxemburger Germanistenverband
  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]

Archives

Citation:
Gast Mannes/Nathalie Jacoby, « Roland Harsch », sous : , mise à jour du 27.11.2020, consulté le .