Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Mario Fioretti


Photo :
© Collection CNL

Mario Fioretti

Luxembourg

Mario Fioretti fréquente l’école primaire à Bonnevoie, l’Athénée de Luxembourg de 1974 à 1977 et le Lycée Michel Rodange à Luxembourg de 1977 à 1981. De 1981 à 1986, il étudie l’histoire ainsi que les lettres allemandes et françaises au Centre universitaire à Luxembourg et aux universités de la Sarre et de Trèves. De 1986 à 1989, Fioretti travaille comme éducateur au village d’enfants SOS à Mersch et comme chargé de cours à l’école primaire de Walferdange. À partir de 1990, il enseigne l’allemand à l’Athénée de Luxembourg et au Lycée technique du Centre. Depuis 1992, il est professeur d’allemand au Lycée classique de Diekirch. En 1994 et 1995, il travaille comme professeur et coopérant dans une école au Népal, expérience relatée dans la série Briefe aus Kathmandu dans la revue forum. De l’automne 2005 jusqu’à l’automne 2007, Fioretti est collaborateur scientifique au Centre national de littérature à Mersch avant de réintégrer l’enseignement au Lycée classique de Diekirch. Il a été membre de la LSV jusqu’à la dissolution de celle-ci en 2016 et été membre du comité de la LGV.

Mario Fioretti étudie dans son mémoire de fin d’études Thomas Mann et ses modèles : Die realen Vorbilder Thomas Manns für die Romanfiguren im "Doktor Faustus". Die "kalten Morde" Thomas Manns im "Doktor Faustus" (1991). Il donne des conférences et publie des articles scientifiques et des critiques littéraires consacrés à Friedrich Nietzsche, Friedrich Dürrenmatt, Umberto Eco, Thomas Bernhard et, surtout, à Thomas Mann dans Les Cahiers luxembourgeois, d’Lëtzebuerger Land, Récré et dans le livre anniversaire Le Lycée classique de Diekirch entre ses anniversaires et ses chantiers (2008). Il publie en 2007 une réédition commentée du roman Anna de Jean-Pierre Erpelding.

Mario Fioretti se tourne vers la littérature en 2000. Dans ses nouvelles, il aborde le fantastique, met en scène des personnages grotesques, s’adonne à des descriptions exagérées et affiche un penchant pour le macabre, le tout sur un ton satirique et parodique. Tous ces éléments se retrouvent dans son roman Der Vortrag, qui met en cause les identités des artistes et des érudits. Des nouvelles de sa plume paraissent dans Récré et dans les anthologies D’Messer am Reck des Walfer Bicherdeeg (2006) et Zwischenland! Ausguckland! (St. Ingbert, 2009). Fioretti est également l’auteur de la pièce de théâtre Mögen Sie Klassiker?, publiée en 2006 dans Récré. Il s’est vu décerner plusieurs récompenses dans le cadre du Concours littéraire national, entre autres pour ses nouvelles fantastiques, publiées dans le recueil Contes fantastiques (2001), et pour le roman Der Vortrag en 2004.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Mario Fioretti
  • Titre des périodiques
    forum. fir kritesch Informatioun iwer Politik, Kultur a Relioun
    Noms utilisés
    Mario Fioretti
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
    Noms utilisés
    Mario Fioretti
  • Titre des périodiques
    Récré / Ré-création / Ausbléck. Magazine culturel de l'APESS
    Noms utilisés
    Mario Fioretti
  • Titre des périodiques
    Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
    Noms utilisés
    Mario Fioretti

Études critiques

Distinctions

Membre

  • LGV - Luxemburger Germanistenverband
  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]
Citation:
Nicole Sahl, « Mario Fioretti », sous : , mise à jour du 06.11.2020, consulté le .