Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Daniel Parfait


Photo :
© Collection CNL

Daniel Parfait

Mathieu () Luxembourg

Pseudonymes : Daniel de Courseulles

Daniel Parfait passe son enfance à Courseulles-sur-Mer en Normandie. Après son baccalauréat au Collège Alain Chartier à Bayeux en 1958, il fait des études de lettres anglaises et scandinaves à l’université de Caen, où il présente un doctorat en norvégien. En 1964, il enseigne l’anglais à l’Institut Sainte-Marie à Caen. De 1965 à 1970, il est chargé de cours au département des études nordiques de l’université de Caen. De 1970 à 1996, il devient traducteur au Parlement européen à Luxembourg.

Daniel Parfait rassemble dans Suites pour violoncelle de courts poèmes de type haïku, qui évoquent entre autres l’amour, la vie, le destin et Dieu et qui sont inspirés par la musique de Franz Schubert et de Johannes Brahms, ainsi que par Albert Camus. En outre, Daniel Parfait a traduit des textes italiens de Vincent Rindone et Pino Mariano. Ce dernier a d’ailleurs réalisé la traduction italienne de Suites pour violoncelle. L’auteur a collaboré par des articles et des poèmes à NEeuropa et Bulletin du Parlement européen à Luxembourg. Par ailleurs, il a traduit du norvégien Quinze jours avant les nuits de gelée (1997) et Rencontre à la borne mille (2003) de Sigurd Hoel, ainsi que Journal de Petter Moen (2005). Les trois textes sont inédits.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Nuova Europa = Nouvelle Europe = NEeuropa. arts, letters, science
    Noms utilisés
    Daniel Parfait

Études critiques

Citation:
Nicole Sahl, « Daniel Parfait », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .