Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Jean-Claude Sacerdot


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Jean-Claude Sacerdot

Tarbes ()

Jean-Claude Sacerdot grandit en France. De 1950 à 1960, il est pensionnaire dans une école privée catholique à Courbevoie, près de Paris. Après un certain nombre d’activités, il s’engage pour cinq ans dans l’armée française, chez les parachutistes. En 1974, il obtient un DUT (diplôme universitaire de technologie) en carrières sociales à l’Institut universitaire de technologie de Bordeaux. Après avoir exercé différents métiers, notamment animateur socio-culturel et collaborateur de l’émission de radio Les routiers sont sympas sur RTL, il entre dans la police française et, après sa formation de 1981 à 1982, travaille pour la police judiciaire, avant de bifurquer vers les services de sécurité privée. En 2006, il s’installe au Luxembourg, où il exerce en tant que journaliste au quotidien La Voix du Luxembourg jusqu’en 2011. Il s’installe ensuite en Normandie.

Jean-Claude Sacerdot écrit des romans policiers dans le style du roman noir, qui se situent dans les milieux de la police, de la lutte contre le terrorisme et des enquêteurs privés. Ils se caractérisent par leur description de protagonistes masculins durs à cuire, leur registre de langue emblématique du genre et leur humour noir. Certains romans font référence au Luxembourg. Ainsi, les personnages principaux de Requiem pour un poulet (2011) et des deux volumes de Lucky Lux (2014) ont chacun un parent français et un parent luxembourgeois. L’enquêteur de Chicago Bang Bang (2016) est quant à lui un descendant de Sherlock Holmes – présenté dans le roman comme un individu ayant réellement existé et qui aurait servi de modèle au personnage des romans d’Arthur Conan Doyle – et d’une chanteuse originaire d’Echternach. Le Hussard porte le shako (2021), situé dans le Paris d’aujourd’hui, et les romans policiers historiques Hermine (2019) et Bertille (2021), qui se déroulent sous le titre d’ensemble Cœur de fer, le Chouan bleu pendant la période de la Terreur, lors de la Révolution française, ne contiennent en revanche pas de références luxembourgeoises. 

Jean-Claude Sacerdot a en outre rédigé le texte du volume 1, place de Metz. Hôtel de la « Spuerkeess » (2013), publié sous la direction de Sonia Da Silva à l’occasion du centenaire du bâtiment où se situait le siège de la Banque et caisse d’épargne de l’État luxembourgeois, ainsi que corédigé le volume 19, avenue de la Liberté. 100 ans d’histoire (2020), paru après le déménagement de celui-ci.

Cet article est signé Pierre Marson

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Voix du Luxembourg (La)
    Noms utilisés
    Jean-Claude Sacerdot

Études critiques

Citation:
Pierre Marson, « Jean-Claude Sacerdot », sous : , mise à jour du 08.07.2022, consulté le .