Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : James Leader


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

James Leader

Nocton ()

James Leader est le père d’Anna Leader. Il passe son enfance à Canterbury, au Royaume-Uni, où il fréquente l’école primaire et secondaire. Entre 1982 et 1987, il fait des études de français et de grec moderne au Wadham College à Oxford. Après son BA en 1987, il fait, en 1992, un master en linguistique appliquée à l’université d’Édimbourg. En 1995, il reçoit son agrégation de professeur d’anglais et de français à l’université de Leeds. L’année suivante, il obtient en outre un diplôme en littérature anglaise de l’université de Londres.

De 1987 à 1995, James Leader enseigne l’anglais comme langue étrangère en Amérique latine, au Proche-Orient et en Europe. À partir de 1996, il est pendant quatre ans professeur d’anglais et de français à l’école secondaire de Bellingham, Washington, aux États-Unis. Depuis 2000, Leader habite au Luxembourg. Il enseigne l’anglais à l’École européenne au Kirchberg et à Mamer. Depuis 2019, il anime les « Poetry Meet-Ups » organisés par Jess Bauldry, des soirées de discussions littéraires à Luxembourg-ville.

James Leader publie des romans et des poèmes en langue anglaise, et exerce également comme traducteur. La trame et les personnages de ses œuvres ont, selon l’auteur, des liens avec l’École européenne de Luxembourg : les jeunes protagonistes s’y sentent à l’aise sur un terrain international paneuropéen. The Mysteries of Gogos, par exemple, met en scène Danny, un jeune Britannique fréquentant une école bruxelloise, qui participe à un projet européen sur l’île croate de Vis. Ce thriller thématise le potentiel de fascination et de manipulation des religions et l’omniprésence agressive et dominante des médias. Les romans de Leader se lisent comme des road movies. Ce sont des voyages, aussi bien littéralement que mentalement, qui présentent de nouvelles perspectives aux jeunes protagonistes et leur permettent de mûrir face à de nouvelles expériences et rencontres. Son recueil de poèmes Men Pleasing Women, paru en 2014, contient de son côté des réflexions sur la vie de tous les jours, la politique, les relations entre les hommes et les femmes et des impressions de moments intimes et de vie familiale.

James Leader réalise en outre des traductions de l’allemand et du français vers l’anglais. Ses traductions de récits de Theodora Bauer et de Guillaume Rihs ont paru dans l’anthologie européenne The Many Faces of 1918 sur la Première Guerre mondiale en Europe

En 1984, James Leader reçoit de l’université d’Oxford le prix Newdigate pour étudiants pour son poème Fear. En 2012, il remporte le deuxième prix au Concours littéraire national luxembourgeois pour le récit Rendition. Son poème Phoebe and the Troopship lui vaut le deuxième prix du Ballymaloe Poetry Award 2015 (Irlande), et son manuscrit The Venus Zone le premier prix du Concours littéraire national 2016 dans la catégorie « littérature jeunesse ». En 2018, il remporte le deuxième prix au concours international de poésie Anthony Cronin (Irlande) pour son poème Europe, 1945.

Cet article est signé Sandra Schmit

Publications

Études critiques

Distinctions

Citation:
Sandra Schmit, « James Leader », sous : , mise à jour du 15.01.2021, consulté le .