Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Sven Wohl


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Sven Wohl

Luxembourg

Pseudonymes : SW

Sven Wohl fréquente l’école primaire de Capellen, puis le lycée Michel Rodange à Luxembourg. De 2007 à 2010, il étudie les cultures européennes avec un accent sur la langue et la littérature allemandes à l’Université du Luxembourg, puis, en 2009, les langue et littérature allemandes ainsi que japonaises à l’université de Trèves. De 2010 à 2012, il suit un master trinational en histoire de la littérature, de la culture et de la langue dans l’espace germanophone aux universités du Luxembourg, de la Sarre et de Lorraine. De 2012 à 2015, il travaille comme journaliste au Lëtzebuerger Journal. Après avoir été brièvement responsable de la communication pour la municipalité de Bissen, il s’installe comme auteur, blogueur et journaliste indépendant. De 2017 à 2018, il est rédacteur en chef de la plate-forme d’information en ligne moien.lu. Depuis août 2018, il travaille à nouveau comme journaliste pour le Lëtzebuerger Journal.

Sven Wohl écrit des romans et a également publié un livre pour enfants. Dans Die Einsicht, le protagoniste met en scène sa propre mort. Il meurt à intervalles réguliers lors d’incendies provoqués de façon volontaire. Ainsi, il adopte une nouvelle identité et crée une histoire personnelle lui permettant de s’enfuir. Or, des cauchemars et de folles hallucinations l’empêchent de trouver la quiétude tant recherchée. Loosst den Doudege schwätzen raconte l’histoire d’un écrivain en manque de succès, qui apprend la nouvelle de sa maladie incurable et de sa mort prochaine. Il décide d’écrire un ultime roman qui se déroule au Luxembourg et thématise l’actualité de la vie quotidienne, le travail de l’écrivain et ses besoins de s’exprimer. Les rencontres avec son plus grand fan, une écrivaine et une « camgirl » conduisent le récit à son dénouement.

Le livre pour enfants De Molbier (2019), illustré par Sabrina Kaufmann, raconte l’histoire d’un jeune ours qui préfère la peinture à la chasse, ce qui l’oblige à quitter son village. Mais en fin de compte, c’est précisément la puissance de l’art qui sauve le village : l’ours est donc conforté dans son désir de suivre sa propre voie.

Cet article est signé Jacques Steffen et Nathalie Jacoby

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Journal / Letzeburger Journal / Journal / LJ. Politik, Finanzen a Gesellschaft
    Noms utilisés
    Sven Wohl
    SW

Études critiques

Citation:
Jacques Steffen/Nathalie Jacoby, « Sven Wohl », sous : , mise à jour du 09.04.2021, consulté le .