Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Maria Grazia Galati


Photo :
© Stéphane Le Blan lateliergraphic.com

Maria Grazia Galati

Milan ()

Maria Grazia Galati passe son enfance et sa jeunesse à Milan, où elle fréquente l’école primaire et secondaire. Après un diplôme de « lingue e turismo » obtenu en 1986, elle débute en tant que journaliste en 1987 à la rédaction de la revue de voyage Gente Viaggi. Elle part d’Italie avec son mari en 1992 et vit tour à tour à Londres, New York, Hong Kong et Lisbonne, où elle officie en tant que correspondante locale de revues italiennes, entre autres Grazia et Panorama. Ses articles portent sur la culture, la gastronomie, le tourisme ou l’art. Elle publie un guide sur l’art et l’histoire de Milan, La guida di Milano (Lecce, 1999). Depuis 2001, Maria Grazia Galati vit et travaille au Luxembourg. En 2004, elle cofonde et dirige la revue italienne du Luxembourg PassaParola Magazine, avec sa collègue Paola Cairo, avec laquelle elle assure également l’émission de radio en langue italienne de Radio ARA intitulée Voices by PassaParola. Elle participe régulièrement au Salon du livre et des cultures du Luxembourg. Toujours avec Paola Cairo, elle traduit les textes de l’album photo Lussemburgo da scoprire (Luxembourg, 2005) et édite le guide pratique pour nouveaux arrivants au Grand-Duché Lussemburgo da vivere (Luxembourg, 2016). Elle rédige un livre de recettes pour enfants agrémenté de comptines, Monelli ai fornelli (Pavie, 2005), et livre quelques recettes pour le livre Cucina mia. La cuisine italienne au Luxembourg (2011) de Georges Hausemer.

Maria Grazia Galati est l’auteure de Libere dentro, qui présente en cinq récits des femmes du Sud de l’Italie, de la région des Pouilles autour de Salento, dont son père est originaire. Ces femmes sont, comme l’indique le titre « libres à l’intérieur », car elles doivent s’affirmer et vivre leur vie dans des villages d’une Italie méridionale des années 1950 et 1960, avec un modèle social féminin très restrictif. Le livre est traduit en français en 2013. Il remporte, en 2012, le Prix international de poésie et littérature Nuove Lettere de Naples et, en 2013, le Prix spécial de la seconde édition du Concours national de narration et poésie Città del Tricolore de Reggio d’Émilie. Maria Grazia Galati a traduit en outre Les Carnets de voyage de Lucky de Corinne Kohl-Crouzet en italien sous le titre de Lussemburgo al volo.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    PassaParola. Periodico italiano in Lussemburgo
    Noms utilisés
    Maria Grazia Galati

Études critiques

Citation:
Nicole Sahl, « Maria Grazia Galati », sous : , mise à jour du 24.11.2021, consulté le .