Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : André Kemmer


Photo :
© Collection CNL

André Kemmer

Luxembourg

André Kemmer fréquente l’école primaire à Howald et le Lycée technique Michel Lucius. En 1991, il intègre l’armée et participe à la mission de l’ONU en ex-Yougoslavie. Il rejoint ensuite les services de police et travaille à Esch-sur-Alzette, où il occupe différentes fonctions, entre autres dans la section des stupéfiants. Puis il devient membre de la police criminelle et d’une unité antiterroriste nouvellement créée. De 2004 à 2008, il travaille comme agent auprès du Service de renseignement à Luxembourg et participe à des missions au Proche-Orient. Jusqu’en 2012, il s’occupe au ministère de l’Économie de questions relevant de la sécurité pour le compte d’entreprises du Luxembourg. En 2013, il réintègre la police et se trouve par la suite suspendu de ses fonctions dans le cadre de l’affaire du service de renseignement SREL. Romain Hilgert et Christiane Kremer reprennent cette affaire dans des textes. En 2017, Kemmer publie son point de vue sur l’affaire Bommeleeër des années 1980 (Bommeleeër Inside).

André Kemmer fait ses débuts littéraires avec Aminas letztes Geheimnis, qui se déroule avant tout en Israël et qui thématise les conceptions religieuses de la communauté druze au sujet de la métempsycose et de la réincarnation. Kemmer décrit comment l’âme d’un enfant de treize ans, tué lors d’un attentat-suicide, se manifeste à peine dix ans plus tard dans le corps d’une fillette de huit ans. Les traumatismes faisant suite à la violence au Proche-Orient sont décrits tant depuis la perspective psychiatrique que du point de vue de la compréhension religieuse des Druzes. Le roman Das Geheimnis des Blutmonds (2019) est une version enrichie du premier livre : la structure des chapitres, l’intrigue et les personnages sont identiques ; les descriptions sont en revanche plus détaillées. La nouvelle version contient également une interview et des photographies.

Le terrorisme et le Proche-Orient sous-tendent également le roman Der Geheimdienst Insider, une histoire d’espionnage autour d’un fonctionnaire de la police judiciaire suspendu et débauché par les services secrets afin de travailler en tant qu’agent secret dans le milieu néonazi. Sur fond de flux migratoires en provenance du monde arabe et d’actes de violence à l’encontre de demandeurs d’asile, le roman relate les tensions et les suspicions qui existent entre les services secrets, la police et le monde politique, les filatures non coordonnées entre les service de la sécurité nationale luxembourgeois et étrangers ainsi que le terrorisme pratiqué, sur le plan international, par les membres du mouvement skinhead.

Des textes en prose plus courts de Kemmer sur l’Europe et sur le chemin de Compostelle ont paru dans le Luxemburger Wort et dans Revue.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    André Kemmer
  • Titre des périodiques
    Revue / Lëtzebuerger illustréiert Revue
    Noms utilisés
    André Kemmer

Études critiques

Citation:
Claude D. Conter, « André Kemmer », sous : , mise à jour du 24.02.2021, consulté le .