Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Peter Faber


Photo :
© Droits réservés/ Rechte vorbehalten

Peter Faber

Pierre Faber
Eich (alors commune d'Eich) Luxembourg

Pseudonymes : fbr. ; Moltonaso ; Pietro Moltonaso ; Pitus Nasus ; P.F. ; p.f. ; Pietro ; Toucan ; Toucan Harmonieux

Après avoir fréquenté l’enseignement secondaire à Luxembourg, Peter Faber entre comme employé à la Columeta, société de distribution de l’Arbed. C’est là qu’il fait la connaissance de Poutty Stein, avec lequel il partage une passion pour la chanson. Ils forment le duo populaire Die Straßensänger, qui anime des soirées de cabaret au Casino. Ils fondent ensemble en 1926 la Kantatenfabrik Faberstein, rebaptisée en 1931 Manufacture nationale de cantates, ou Manaca. En 1930, ils publient le recueil de chansons D’Fescher an d’Jeer pour le compte de l’association des chasseurs Haupeschclub. Peter Faber met en musique de nombreux textes de Poutty Stein, notamment la cantate festive Gre'vemacher, et édite une sélection de chansons de son compère sous le titre Séng bescht Liddercher (1959).

Peter Faber participe en outre aux revues annuelles de l’AGEL/Assoss et de la troupe de scouts FNEL Diables mauves. Pour cette dernière, il écrit des chansons célèbres, telles Héich de Bockel voll Gepäck et Fei Leit gin zu Fouss, de Pak de fiert mam Automobil. En tant que secrétaire général des Diables mauves, il dote de musique les pièces de théâtre que Tit Weinacht écrit spécialement pour la troupe, entre autres Dem Fielser Jang sei Kreizzug (1936), De Bretzert (1939) et Da komm mat der Mönz (1949). Dans les années 1920 et 1930, il s’associe à Joseph Hansen pour promouvoir la chanson populaire française et accompagne au piano un groupe de chanteurs spécialement constitué à cet effet. Par ailleurs, il est critique musical du journal Luxemburger Zeitung.

Dans les années 1930, Peter Faber produit une série de sketches pour la Letzeburger Stonn de Radio Luxembourg, dont Eng ro'heg Pläzchen et Nemme ké Geld. Lui sont dus et le texte et la musique. Il est également l’auteur de récits et d’une pièce de théâtre, restée inédite. Ses récits ont paru dans La Voix des Jeunes, Les Cahiers luxembourgeois, Junge Welt, Luxemburger Zeitung ainsi que dans les publications du mouvement pour l’éducation populaire. Une sélection de ses textes a été publiée sous le titre Erzählungen. Ils se distinguent par une description psychologique nuancée des différents personnages et par une ironie subtile. Die grosse l’Amour, une intrigue érotique reposant sur une relation à trois, paraît d’abord sous forme de feuilleton dans le journal Luxemburger Zeitung, puis comme tiré à part. En 1937, Gabrielle, une pièce de Peter Faber restée inédite, est représentée par la troupe Lëtzebuerger Vollékstheater sous la direction de Josy Imdahl. Elle met en scène une deuxième chance de vivre sur terre que saint Pierre accorde à l’auteur d’un suicide, ainsi que la tentative de ramener Gabrielle, l’ange gardien du suicidé, à sa mission divine.

En 1961, Peter Faber est élu membre de l’Institut grand-ducal, section de linguistique, de folklore et de toponymie, dont il est nommé vice-président en 1970. Il est l’auteur d’un important recueil de noms de plantes en langue luxembourgeoise. En outre, il a incité à la création d’archives sonores et rédigé le dépliant Grundregeln zur luxemburgischen Rechtschreibung. De 1964 à 1975, Peter Faber est membre de la commission chargée du Luxemburger Wörterbuch.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Annuaire de l'Association générale des étudiants luxembourgeois
    Noms utilisés
    Peter Faber
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Peter Faber
  • Titre des périodiques
    Eis Sprooch (Actioun Letzebuergesch)
    Noms utilisés
    Peter Faber
  • Titre des périodiques
    Junge Welt. Literatur-Kunst-Sport-Schönheit
    Noms utilisés
    Moltonaso
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Zeitung III [1868-1941] / LZ
    Noms utilisés
    fbr.
    Peter Faber
  • Titre des périodiques
    Neue Luxemburger Kalender (Der). Eine Publikation von Tony Jungblut
    Noms utilisés
    Peter Faber
  • Titre des périodiques
    Schriften des Verbandes Luxemburger Volksbildungsvereine
    Noms utilisés
    Peter Faber
  • Titre des périodiques
    Tribüne (Die). Wochenzeitschrift für politisches und geistiges Leben
    Noms utilisés
    p.f.
  • Titre des périodiques
    Voix des Jeunes (La) (Voix (La))
    Noms utilisés
    Moltonaso
    Peter Faber
    Pietro Moltonaso

Études critiques

Distinctions

Membre

  • ASSOSS/AGEL - Association générale des étudiants luxembourgeois (1912)
  • FNEL = F.N.E.L. Fédération nationale des éclaireurs (et éclaireuses) luxembourgeois
  • Institut grand-ducal Section de linguistique, de folklore et de toponymie (1935-97)
  • Kantatenfabrik Faberstein
  • MANACA - Manufacture Nationale de Cantates oder Kantatenfabrik Faberstein
  • Mansarde (La) - Kabarett
  • Revue (Theater)
  • Schmiereclub

Archives

Citation:
Germaine Goetzinger, « Peter Faber », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .