Mie Wingert-Rodenbour

M.W. Rodenbour; Maria Rodenbour [né(e)]

Pseud.: M.W.R. ; MWR. ; W.M.R.

Hostert (Niederanven) - Luxembourg


Photo: Mie Wingert-Rodenbour
Mie Wingert-Rodenbour
Photo: ©

Après avoir fréquenté l'École normale des institutrices, Mie Wingert-Rodenbour enseigna à Perlé, où elle fit la connaissance de son collègue Albert Wingert qu'elle épousa en 1922. En 1923, Mie Wingert-Rodenbour accompagna son époux en Sarre, où il fut nommé directeur des écoles françaises, placées sous la tutelle de la Société des Nations. De son côté, Mie Wingert-Rodenbour devint chargée de cours à Völklingen. Après l'arrivée au pouvoir de Hitler, la presse national-socialiste fit pression sur Albert Wingert qui fut engagé sur le plan politique; celui-ci finit par abandonner ses activités dans l'enseignement sarrois. Après leur retour au Luxembourg en 1933, Mie Wingert-Rodenbour quitta son époux. Incitée par Kathrin C. Martin qu'elle avait rencontrée lors de son séjour à Perlé. Mie Wingert-Rodenbour, qui entretenait également des amitiés avec Ry Boissaux et Maria Gleit, se lança dans le journalisme. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle gagna sa vie en louant des chambres à des étudiants. Ainsi, elle permit à de jeunes auteurs comme Will Battin, Victor Delcourt et Albert Hoefler de faire connaissance. Après la guerre, Mie Wingert-Rodenbour fut rédactrice à La Meuse-Luxembourg, où elle fut responsable de la page consacrée au Luxembourg. Parallèlement, elle occupa un emploi à mi-temps à la Bibliothèque nationale.

Mie Wingert-Rodenbour écrivit des poèmes, à travers lesquels elle exprime son amour de la nature, mais aussi des narrations et des récits de voyage dans Luxemburger Wort, Warte-Perspectives, Les Cahiers luxembourgeois, Herdfeier, Les Pages de la SELF et Luxemburger Marienkalender. Dans le recueil de nouvelles Feuer, Frauen und Firnen, elle raconte cinq histoires évoquant différents destins de femmes. Dans Hepp weiss Bescheid, Mie Wingert-Rodenbour cherche à transmettre des informations sur la faune et la flore de manière amusante à un public de jeunes lecteurs.

Roger Muller

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
An der Ucht. Letzeburger Familjekalenner
Mie Wingert-Rodenbour
Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
M.W. Rodenbour
Mie Wingert-Rodenbour
Hémecht (d') - La Patrie. Erausgi vun der Unio'n vun de Letzeburger Freihêtsorganisatio'nen
Mie Wingert-Rodenbour
Herdfeier. Luxemburger Dorffrauen
Mie Wingert-Rodenbour
Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
M.W.R.
Luxemburger Wort / d'Wort / LW
MWR.
Mie Wingert-Rodenbour
Marienkalender / Luxemburger Marienkalender / Lëtzebuerger Panorama
M.W.R.
Mie Wingert-Rodenbour
Meuse[-Luxembourg] (La)
Mie Wingert-Rodenbour
Pages de la SELF (Les)
Mie Wingert-Rodenbour
Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
M.W.R.
W.M.R.
Mie Wingert-Rodenbour

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
1946 Eine Dichterin der Frau. Mie Wingert-Rodenbour. Kaleidoskop. In: Obermosel-Zeitung 16./17.03.1946
1957 Die Warte Jahrbuch 1957. Kleine Anthologie
1962 Mie Wingert-Rodenbour. Zu ihrem 3. Todestag am 4. Februar 1962. In: Die Warte-Perspectives 7./14.02.1962.

Archives

in Privatbesitz

Membre

Nom
SELF / S.E.L.F. - Société des écrivains luxembourgeois de langue française
Dernière mise à jour 06.03.2014